MAP Affaire des soldats ivoiriens détenus au Mali: la mission de la CEDEAO rencontre le président de la transition APS UCAD : LA RENTRÉE UNIVERSITAIRE REPORTÉE AU 10 OCTOBRE APS UN HOMMAGE DE KIM JONG-UN À SADIO MANÉ ? NON, IL S’AGIT D’UNE VIDÉO DÉTOURNÉE ANP Restructuration de la commission de la CEDEAO : Les députés communautaires édifiés sur les prérogatives du parlement de la communauté dans ce contexte ANP Des progrès enregistrés dans la réalisation des cibles annuelles des livrables ‘’, rapport de suivi semestriel de l’action gouvernementale ANP Vers la refonte du régime des retraites des fonctionnaires au Niger ANP Echange à Niamey entre le président Mohamed Bazoum et la vice- administratrice chargée des Politiques et Programmes à l’USAID GNA Government ready to diversify tourism programmes to boost earnings-Minister GNA National Muslim Conference to pool resources to develop communities GNA Ghana needs 11bn cedis to fight terrorist attacks – Kan Dapaah

Deuxième phase du projet SICOMINES : la production commerciale attendue en juillet 2021


  20 Octobre      584        Economie (15983),

   

Kolwezi, 20 octobre 2020 (ACP).- La deuxième phase du projet minier SICOMINES (Sino-Congolaise des Mines) devrait être mise en production commerciale en juillet 2021, avec une production annuelle de 253500 tonnes de cuivre cathodique et de 5180 tonnes de cobalt dans les produits bruts d’hydroxyde de cobalt.

La Sino-Congolaise des Mines est créée conjointement par le Consortium d’Entreprises Chinoises composé de la CREC, de la SINOHYDRO et du Groupe GECAMINES, dans le cadre d’un modèle de coopération pour les ressources, le capital et la croissance économique. Elle s’efforce de devenir une marque internationale et gagnant-gagnant pour les peuples chinois et congolais. Elle est le fruit de l’égalité, des avantages réciproques et de la coopération amicale entre les gouvernements congolais et chinois, elle est également l’entreprise à capitaux chinois la plus active en RDC.
La SICOMINES est engagé dans l’exploitation minérale, la recherche, la production et les opérations connexes telles que la purification, le traitement métallurgique et chimique et le commerce de leurs dérivés. La mine cupro-cobaltifère de la SICOMINES est située à Kolwezi dans la province du Lualaba en RDC. La première phase du projet a été mise en production commerciale en octobre 2015, avec une capacité de traitement annuel des mineraisde 4.55 millions tonnes et une production annuelle de cuivre de 125 mille tonnes. En août 2019, la SICOMINES a officiellement lancé la construction de la deuxième phase du projet. Sa mise en production commerciale est prévue en juillet 2021 ; elle permettra d’avoir une capacité de traitement annuel des minerais de 9,1 millions de tonnes, 253,500 tonnes de cuivre cathodique, et 5180 tonnes de cobalt dans les produits bruts d’hydroxyde de cobalt.
En 2020, face aux impacts graves et négatifs du Covid-19, la SICOMINES a surmonté des tas de difficultés. Ayant pour l’objectif de suivre le planning de construction, et d’atteindre la mise en production commerciale de manière qualifiée, la SICOMINES renforce la prise de décision scientifique et le commandement, concentre les avantages des ressources et fait avancer rapidement la construction de la deuxième phase du projet. Avec la vision d’entreprise de « cultiver une société minière internationale avec une compétitivité mondiale », l’entreprise s’efforce de réaliser le « rêve sicominais » à travers la « mise en production complète, la construction de marque, l’amitié sino-congolaise, le bonheur des employés ».
Un progrès régulier de la deuxième phase de projet
La société a crée un département de commandement pour la construction de la deuxième phase du proje, avec sept groupes et des bureaux de travail, qui ont élaboré en détail le «plan des étapes clées pour la construction de la deuxième phase» et défini les objectifs : s’efforce de réaliser la mise en production le 30 mars 2020, assurer que la construction soit terminée le plus tard le 30 juin 2021. Pour cela, l’entreprise a formé 36 plans optimisés. Jusqu’à présent, les principaux appels d’offres d’équipement pour le système de traitement des minerais, le système de fonte et le système de grillage ont été achevés. Une partie des grands équipements est déjà en transit et sera livrée sur le
Au 30 septembre, la SICOMINES a déjà réalisé au total 84 appels d’offres des équipements pour la deuxième phase, soit 97 % du programme d’appels d’offres; l’achèvement d’une volume de décapage d’infrastructure de 36,597 millions de mètres cubes, soit 76,7 % du volume total des travaux; l’achèvement d’une volume de coulage de béton de 40,753 mètre cubes, soit 57,14% du plan de construction; la construction du système de traitement des minerais #2 et du bassin des rejets a été faite respectivement à 80% et 75%; les équipements essentiels tels que le broyeur à billes, broyeur semi-autogène, le concasseur, la machine de flottation sont déjà en cours de transport.
La création d’une entreprise « Star » dans la coopération sino-congolaise du domaine minier
Dans le processus de construction du projet, la SICOMINES garde à l’esprit la mission d’une entreprise chinoise publique, prend la promotion du développement économique et social de la RDC pour sa propre responsabilité. Elle respecte strictement les lois congolaises, et embauche un grand nombre des citoyens congolais, s’acquitte fidèlement de ses responsabilités sociales et accomplit sérieusement le concept du « même destin », mène activement des activités de bien-être public et de charité, en prenant toujours « gagnant-gagnant et développement commun  » comme mission d’entreprise, partage les résultats du développement de l’entreprise avec le peuple congolais et les résidents autour de la mine.
Ces dernières années, la SICOMINES a successivement construit la caténaire de Kolwezi, rénové la route municipale Kabada-Musonoi-Kanina et la route du village; réparé le système d’approvisionnement en eau de Kabada, fait don et installé une sous-station compact de 500kVA ; l’entreprise contribue égalment au domaine culturel et éducatif de la communauté. Ces dernières années, elle a fait plusieurs dont de fournitures scolaires, d’articles de sport et de fournitures médicales à l’école primaire nationale de Cabrun Valley, à l’école primaire Santa Maria et au lycée Dusay Idia. Elle a également financé la création de deux équipes de football nommées SCM. En même temps, la société a répondu activement à l’appel du gouvernement : elle a successivement effectué des dons éducatifs à des établissements d’enseignement tels que le Lualaba Mutoshi Technical College, l’Université Kolwezi et le Kolwezi Higher Applied Technology College ; elle a fait don de 500000 USD, 30000 masques, 300 vestes de protection, des thermomètres électroniques et d’autres fournitures médicales, au gouvernement provincial de Lualaba pour soutenir la lutte contre la Covid-19,ce qui a été largement salué par les résidents locaux et tous les secteurs de la société.

Dans la même catégorie