MAP Hasna Ammar, une militante infatigable pour l’autonomisation des femmes rurales à Aoufous AIP Législative 2021: Démarrage du dépouillement des votes à San-Pedro AIP Législatives 2021 : Koné Kafana se réjouit du bon déroulement du scrutin à Yopougon AIP Législatives 2021: Les bureaux de vote d’Abobo ferment leurs portes AIP Législatives 2021: Des urnes brûlées à Gomon AIP Législatives 2021: Un scrutin relativement apaisé à Port-Bouët malgré quelques incidents AIP Législatives 2021 : scrutin paisible à l’intérieur du pays AIP Législatives 2021 : Angustin Thiam et prône le fairplay MAP Béni Mellal-Khénifra: Création de « clubs du dialogue et de la coexistence » dans plusieurs établissements d’enseignement AIP Législatives 2021: les bureaux de vote ont fermé à Dimbokro

Développement : Tchogodo dispose désormais d’eau potable


  17 Janvier      15        Environnement/Eaux/Forêts (2580),

   

Porto-Novo, 17 janv. 2021 (ABP) – Le contrôleur général de police à la retraite, Antoine Azonhoumè, natif de Tchogodo (Savalou), a offert gratuitement, un forage doté de château d’eau aux populations du village, samedi, pour les soulager des nombreuses difficultés auxquelles elles sont quotidiennement confrontées pour accéder à l’eau.

Selon le donateur, le forage s’enfonce sur une profondeur de 50 mètres, équipé d’une pompe électrique avec un débit de 4m3/h et un niveau statique de 3m, pouvant alimenter la population à travers deux points d’eau autonomes composé chacun de quatre points de puisage dont deux à bassines et deux à bidon. L’installation du puisage est munie, précise-t-il, d’un compteur servant à quantifier le débit d’eau et d’un filtre destiné à purifier l’eau déjà désinfectée venant du tank.

Ce forage, d’un coût global de quatre millions cent quarante neuf mille francs Cfa, est capable de desservir toute la population de Tchogodo par toutes périodes de l’année.

Le donateur rassure « avoir sollicité et obtenu l’avis favorable du laboratoire central d’analyse d’eau qui a certifié que l’eau du forage est conforme aux normes de la qualité de l’eau de boisson en République du Bénin ».

Il a rappelé que « ce don est une œuvre sociale qui ne saurait être exploitée à des fins lucratives ».

Au nom des femmes, Doyitin Ganhou s’est dite soulagée. Elle a rappelé que face aux difficultés liées à l’eau, les femmes avaient déjà cotisé une fois dans ce village, de l’argent pour le forage d’un puits qui a été infructueux.

Le chef de l’arrondissement de Ouessè, Eugène Toyihin Ahifon, a abondé dans le même sens en rappelant qu’en période de sécheresse, les sources d’eau tarissent à Tchogodo et les besoins en eau ne sont plus satisfaits. Assurer son hygiène corporelle relevait du luxe, les populations étaient exposées aux maladies hydriques, les activités génératrices de revenus tributaires de l’usage de l’eau étaient affectées. C’est pourquoi il a invité ses administrés à faire bon usage de la « judicieuse réalisation ».

Pour la gestion de l’ouvrage, le chef de l’arrondissement envisage la mise en place d’un comité.

Dans la même catégorie