AGP Gabon/Covid-19: Une opération d’appui aux personnes vulnérables lancée à Libreville AGP Gabon: Le Syndicat la Sentinelle souhaite des réformes profondes de la Marine marchande AIP 69 nouveaux cas de COVID-19 le 19 septembre 2020 (Ministère) AIP Présidentielle 2020: La coordination RHDP de Gbêkê 2 lance la précampagne du candidat Alassane Ouattara AIP Une campagne contre la poliomyélite lancée à Béoumi APS INONDATIONS : 1.903 MÉNAGES SINISTRÉS DANS LA RÉGION DE KAFFRINE APS AUTOSUFFISANCE EN RIZ : MACKY SALL MISE SUR LE RIZ DE PLATEAU APS AGRICULTURE : MACKY SALL DIT ÊTRE SATISFAIT DE L’ÉTAT DES CULTURES AGP Mamou/Présidentielle: Début de l’opération de distribution des cartes d’électeurs AGP Kindia/Présidentielle : 66 commissions administratives de distribution des cartes d’électeurs

Dialogue inter-libyen : Le président de la délégation Maghreb du Parlement européen salue les efforts du Maroc


  9 Septembre      7        Politique (11209),

   

Rabat, 09/09/2020 (MAP) – Le président de la délégation pour les relations avec les pays du Maghreb au Parlement européen, Andrea Cozzolino a salué, mercredi, les efforts du Maroc dans le dialogue inter-libyen.

«Je salue vivement la volonté de s’engager dans le dialogue entre le Haut Conseil d’État libyen et la Chambre des représentants, ainsi que l’initiative marocaine de rassembler leurs représentants à Bouznika», a affirmé M. Cozzolino dans une déclaration.

Cette initiative a « un impact positif sur les efforts menés par l’ONU pour faciliter le dialogue politique entre Libyens », a-t-il ajouté.

L’Union européenne, rappelle-t-on avait, par la voix de son porte-parole, exprimé sa «reconnaissance» au Maroc pour ses efforts en faveur du rapprochement entre différentes parties libyennes en vue d’une solution durable à la crise politique dans le pays.

«Nous sommes reconnaissants au Maroc pour son rôle actif auprès des deux parties, en soutien au processus mené par les Nations unies», avait affirmé le porte-parole de l’Union européenne Peter Stano en réponse à une question de la MAP.

Pour sa part, le Haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la Politique de Sécurité, Josep Borrell s’était félicité de l’initiative marocaine d’accueillir le dialogue inter-libyen.

«Nous nous félicitons de l’initiative marocaine réunissant des membres du Haut Conseil d’État et de la Chambre des représentants libyens à Bouznika», avait tweeté le chef de la diplomatie européenne.

Il s’agit, selon M. Borrell d’«une contribution opportune aux efforts menés par l’ONU en cours», notant que «l’engagement des deux délégations en faveur d’une solution pacifique du conflit en Libye est encourageant».

Le Maroc a accueilli, dimanche, des séances de dialogue libyen entre les délégations du Haut Conseil d’État et le Parlement de Tobrouk, visant à maintenir le cessez-le-feu et à ouvrir des négociations pour mettre fin au conflit entre les protagonistes libyens.

Grâce aux efforts du Royaume, rappelle-t-on, un accord de règlement politique avait été trouvé à Skhirat, sous l’égide de l’ONU le 17 décembre 2015. Il avait permis la création d’un gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli, sous l’autorité de Fayez al-Sarraj.

Depuis cette étape historique, le Maroc, conscient que la stabilité de la Libye est importante pour la sécurité de l’ensemble de la région, n’a eu de cesse de multiplier les initiatives afin de mettre un terme à la crise libyenne en favorisant notamment le rapprochement des positions entre les différents protagonistes libyens.

Dans la même catégorie