ANP La Fédération nigérienne de Football tient son assemblée générale statutaire ANP A Dosso, le MCD Jarumin Talakawa investit son président Idrissa Issoufou candidat à la présidentielle nigérienne AIP Présidentielle 2020 : début du dépouillement à Man AIP Présidentielle 2020: des incidents signalés dans le département de Kounahiri AIP Présidentielle 2020: Des urnes vandalisées et des bureaux de vote fermés dans des villages de Bonon AIP Présidentielle 2020: Kafana Koné salue la discipline des électeurs dans les bureaux de vote à Yopougon AGP Eliminatoires CAN 2021 : calendrier des 3e et 4e journées de qualifications AGP Mamou-Société: Arrestation d’un présumé auteur du meurtre de 2 enfants à Sobéya dans Dounet APS MARIE KHÉMESSE NGOM NDIAYE SALUE LES RÉSULTATS DANS LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME AGP Labé-crise postélectorale : Hausse considérable du prix des denrées alimentaires

Dialogue inter-libyen: un expert péruvien souligne l’engagement du Maroc à renforcer la paix et la sécurité internationales


  9 Septembre      15        Politique (12434),

   

Lima, 09/09/2020 (MAP) – L’initiative du Maroc d’abriter le dialogue inter-libyen témoigne de l’engagement du Royaume à renforcer la paix et la sécurité internationales, a indiqué l’expert péruvien en relations internationales, Ricardo Sanchez Serra.

Dans un article intitulé « L’initiative du Maroc sur le conflit libyen saluée par la communauté internationale », Sanchez Serra a ajouté que la tenue au Maroc des sessions de dialogue entre les parties libyennes confirme « l’engagement international du Maroc en faveur de la paix », notant que « le Royaume, étant conscient que la stabilité de la Libye est importante pour la sécurité de toute la région, multiplie les initiatives visant à résoudre la crise libyenne en renforçant la convergence des positions » entre les parties.

Dans cet article, publié dans le quotidien péruvien « La Razon » et sur le site web de la Fédération des journalistes du Pérou, l’auteur relève que les efforts déployés par le Royaume ont abouti, le 17 décembre 2015, à un accord pour un règlement politique à Skhirat sous les auspices des Nations Unies, permettant la formation d’un gouvernement d’union nationale basé à Tripoli et dirigé par Fayez al-Sarraj.

Notant que le Maroc ne ménage aucun effort pour faciliter le dialogue entre les parties libyennes, l’expert péruvien a rappelé que le Royaume accueille, depuis dimanche dernier, les sessions de dialogue inter-libyen entre les délégations du Conseil suprême d’État et du Parlement de Tobrouk, dans le but de consolider le cessez-le-feu et d’ouvrir des négociations pour mettre fin aux différends entre les parties libyennes.

Il a noté que l’engagement du Royaume à trouver une solution pacifique à la crise libyenne a été unanimement applaudi par la communauté internationale, précisant à ce sujet que l’ONU a salué le « rôle constructif » du Maroc qui, depuis le déclenchement de la crise libyenne, a contribué aux efforts déployés en vue de trouver une issue au conflit en Libye.

Sanchez Serra a ajouté que les Nations Unies ont exprimé leur conviction que « cette dernière initiative du Maroc aura un impact positif sur la facilitation par l’ONU du dialogue politique entre les Libyens ».

L’Union africaine a salué, pour sa part, les efforts du Maroc pour relancer le processus d’une solution politique à la crise libyenne, en rassemblant des représentants du Parlement et du Conseil suprême d’État Libyens à Bouznika, a-t-il poursuivi, notant que l’Union européenne a également exprimé sa « reconnaissance » au Maroc pour son rôle « actif » auprès des deux parties.

Dans le même contexte, l’expert péruvien en relations internationales a ajouté que la Ligue arabe a appelé l’ensemble des parties libyennes à poursuivre leurs engagements de bonne foi dans tous ces efforts pour parvenir à une solution nationale et intégrée à la crise libyenne sur les plans sécuritaire, politique et économique et sous les auspices de l’ONU, et de manière à faire aboutir la phase de transition que traverse le pays qui sera couronnée par l’organisation d’élections législatives et présidentielle.

Il a également précisé que la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) a salué, de son côté, les impulsions salutaires et les encouragements au dialogue constructif de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui, en l’occurrence, crée les conditions de la restauration et de la consolidation de la paix, de la concorde nationale par le dialogue fraternel en Libye.

Dans la même catégorie