MAP Les Sud-africains appelés à remettre à la police les armes à feu illégales MAP Le Conseil national de l’ordre des notaires salue les sages décisions de SM le Roi dans la gestion du dossier d’El Guerguarat MAP Gabon : Durcissement des mesures restrictives pour lutter contre la 2è vague de coronavirus MAP Afrique du Sud : Les équipes de gestion des catastrophes en alerte à l’approche du cyclone Eloise MAP La SG de l’OIF lance à Dakar un portail dédié aux ressources humaines éducatives GNA Use of Hydrogen Peroxide inactivates coronavirus – Study GNA 85 people arrested for not wearing nose masks in Koforidua GNA Okere District Assembly congratulates Dan Botwe AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La direction d’une société minière échange avec les populations de Prikro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau préfet de la Marahoué prend fonction

Dialogue politique: Le pouvoir et l’opposition s’accordent sur la date des prochaines législatives


  30 Décembre      12        Politique (14350),

   

Abidjan, 30 déc 2020 (AIP)- Le pouvoir et l’opposition se sont accordés, mardi 29 décembre 2020, à Abidjan, sur la date des prochaines élections législatives qui auront lieu en mars 2021, lors d’une rencontre à la Primature, sur le dialogue politique.

Ce consensus trouvé entre le Gouvernement, les partis politiques et les organisations de la société civile, porte entre autres, sur l’organisation des élections législatives, le renforcement de la sécurisation du processus électoral, la levée du mot d’ordre de désobéissance civile, le retour au sein de la Commission électorale indépendante (CEI) des partis politiques membres qui ont suspendu leur participation et la poursuite des discussions à un haut niveau entre le président de la République Alassane Ouattara et le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié.

« A l’issue du dialogue politique, les parties prenantes condamnent unanimement la violence et l’incivisme sur toutes ses formes. Les parties prenantes font des recommandations suivantes, la désignation des membres des bureaux des commissions électorales locales par voie élective, l’élargissement à d’autres partis politiques sans préjudice de l’équilibre de celle-ci, l’amélioration du découpage électoral, la prise de mesures en faveur des personnes poursuivies pour des faits liés au mot d’ordre de désobéissance civile de 2020 et à la crise post-électorale de 2010», a déclaré le ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Vagondo Diomandé.

Il a rappelé que les participants à cette rencontre encouragent le président de la République à ouvrir des discussions avec le président Laurent Gbagbo et tous autres leaders politiques.

Aussi, le Premier ministre, Hamed Bakayoko, qui présidait ces assises, a salué le large consensus dégagé entre les acteurs politiques.

« Les élections législatives dont nous venons de décider ensemble de la tenue en mars 2021 permettront à nos compatriotes de choisir librement leurs représentants au sein de la prochaine assemblée nationale. La présente séance plénière qui clore les travaux de cette session du dialogue politique ouvre de nos nouvelles perspectives pour notre pays résolument engagé sur le chemin du développement dans la paix et la cohésion sociale », a indiqué M. Bakayoko.

Le dialogue politique entre le pouvoir et l’opposition a été amorcé le 21 décembre 2020 à la Primature.

(AIP)

Dans la même catégorie