AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Un nouveau bâtiment de trois salles de classe à l’EPP Sandalla AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/Foot-transfert : deux ivoiriens rejoignent le club du TP Mazembé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Urbanisme: cinq quartiers précaires d’Abidjan bientôt déguerpis (Ministre) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un manuel de procédures validé pour le projet « Conservation de la biodiversité à Taï-Grebo-Sapo » NAN Troops overrun terrorists’ enclaves, eliminate scores in Borno, Yobe GNA Three men die after drinking suspected poisoned apketeshie GNA Oti NPP applauds Akufo-Addo on Regional Minister-Designate nomination GNA Chief commends International Needs for helping the rural poor GNA Herbal Industry has the potential to widen Ghana’s foreign exchange earnings – CPMR GNA FDA registers more local products amid COVID-19

Diffa : 5.240 personnes handicapées assistées en 2020 par l’ONG Humanité et Inclusion dans la région


  9 Janvier      10        Société (27794),

   

Diffa, 9 jan (ANP)- Dans une interview accordée, ce samedi 09 janvier 2021, au correspondant régional de l’ANP à Diffa, l’expert technique du bureau régional de l’ONG humanité et inclusion, Monsieur Illiassou Ali a indiqué que dans le cadre de la prévention de la COVID-19, son organisation a mené plusieurs campagnes de sensibilisation sur la maladie et procédé à la distribution de kits nécessaires à quelque 5.240 personnes vivant avec un handicap.

Ce projet intervient dans O7 (sept) Communes de la Région, à savoir Diffa, N’Guigmi, Mainé-Soroa, Kablewa, Guéskérou, Chétimari, Toumour et sur le camp des Réfugiés de Sayam Forage.

Le Projet vise à faciliter et à contribuer à une meilleure prise en charge des personnes à besoins spécifiques, dont les personnes handicapées (femmes et enfants handicapés en particulier), en favorisant leur inclusion et accès dans les Programmes de réponse humanitaire et initiatives de développement.

‘’En collaboration avec l’Etat, l’ONG HI œuvre pour le bien-être des personnes handicapés en leur offrant des béquilles, des tricycles, des fauteuils roulants pour handicapés, des lunettes, des cannes et aussi bien d’autres services comme l’accessibilité des personnes handicapées aux services de base (accès à l’information, à l’éducation, à la formation, à l’emploi, à l’eau, accessibilité physique)’’ a précisé l’expert Illiassou Ali.

Il a, par ailleurs, expliqué que ‘’le projet, basé essentiellement sur le plaidoyer à l’attention des décideurs régionaux, communaux et humanitaire pour une meilleure inclusion des personnes handicapées dans les réponses humanitaires et actions de développement à Diffa cadre parfaitement avec la politique de l’Etat Nigérien en matière d’inclusion des personnes handicapées au Niger’’.

Le projet œuvre surtout à lever les barrières physiques pour les personnes handicapées et les personnes âgées (inaccessibilité des Infrastructures publiques comme des points d’eau, les toilettes, les abris), des barrières socioculturelles liées à la stigmatisation des personnes vivant avec handicap souvent par la Communauté (violence basée sur le handicap), absence des aides techniques (aide à la mobilité, à la vue, à l’audition, abris adaptés), absence des services spécialisés répondant à leurs besoins spécifiques.

C’est ainsi qu’avec l’appui du HCR, le projet a réalisé plusieurs actions en faveur de la levée des barrières physiques et socio-économiques vers l’accès plein et équitable des groupes de personnes handicapées aux services sociaux de base à travers les réponses humanitaires et leur inclusion dans la Communauté. En conséquence, le Projet a permis en 2O2O d’accompagner plus de 5.240 personnes à besoin spécifiques (déplacés et population hôte) dans les réponses humanitaires et initiatives de développement pour leur protection et autonomisation.

‘’A titre d’accompagnement pour mener une activité , le projet a eu à faire bénéficier de cash transfert de 25.OOO F à 3OO personnes à besoins spécifiques identifiés dont 16O au Camp des Réfugiés de Sayam Forage, 4O à Mainé-Soroa et 1OO à Diffa’’ a souligné Illiassou Ali qui a, enfin, apprécié ‘’la disponibilité constante des autorités régionales dans l’accompagnement de leurs actions’’ et a vivement souhaité que ‘’la question du handicap qui est transversale ne doit laisser personne en marge pour une meilleure contribution dans tous les domaines pour une satisfaction effective des besoins spécifiques de cette Communauté’’.

Le ‘’Projet Protection des Personnes à Besoins Spécifiques’’ est un projet sous financement de l’UNHCR implanté dans la Région depuis 2O17, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie