APS L’OIM LÈVE UN COIN DU VOILE SUR LE NIVEAU D’ENDETTEMENT DES MIGRANTS APS TOUBA : SERIGNE MBAYE THIAM PROMET UNE AUGMENTATION DE LA PRODUCTION D’EAU AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les journalistes invités à promouvoir le développement durable AIP Côte d’Ivoire-AIP/Un fournisseur de gaz primé pour la bonne sécurisation de ses bouteilles AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des leaders communautaires de Bouaké sensibilisés sur la rage AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Sos des opérateurs économiques impactés par les affrontements communautaires à Bonoua AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La SICOGI promet la livraison de logements sociaux tous les mois à partir de décembre AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le 7ème congrès du SYNAPPCI à partir du 8 octobre AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Covid-19 : un téléthon bientôt organisé pour prévenir un éventuel rebondissement des cas de contamination GNA Sefwi-Debeiso Chief commends MONDELEX International Cocoa Life for factory

Difficultés d’approvisionnement en bois pour les menuisiers à Abengourou


  24 Juillet      3        Société (23235),

   

Abidjan, 24 juil 2020 (AIP)-Le bois manque dans les boiseries à Abengourou et des menuisiers continuent d’éprouver des difficultés d’approvisionnement de leur matière première nécessaire pour l’exercice de leur métier, a confié, le mercredi 22 juillet 2020, à l’AIP, le président du groupement des menuisiers d’Abengourou (GMA), Diarrassouba Yacouba.

« Nous avons des difficultés pour avoir le bois légal parce que quand nous allons dans les scieries, elles nous disent qu’elles ne peuvent pas nous fournir ce que nous leur demandons », a déclaré le président du GMA.

Il a fait savoir que les scieries quand elles acceptent de livrer du bois, elles fournissent des déchets du bois vendus à 150 000 F CFA. Ce après une attente de trois à quatre mois, « alors que nous voyons ces mêmes bois qui nous sont refusés, vendus à des non-nationaux, sous-prétexte que ces acquéreurs ont versé des sommes importantes pour obtenir le bois », a déploré M. Diarrassouba.

Suivant les conseils du Groupe national de travail pour la gestion durable des forêts et la certification forestière (GNT-CI), les menuisiers d’Abengourou ont été invités à se formaliser pour sortir de l’illégalité afin de parvenir à avoir des marchés.

Constitués en un groupement et obtenu leur agrément, les menuisiers restent le maillon faible du secteur du bois et continuent d’essuyer le refus d’accéder au matériau nécessaire pour leur métier.

Le président du GMA a dénoncé l’organisation pratique mise en place estimant inconcevable que les menuisiers d’Abengourou ne puissent pas avoir accès au bois qui sort de leur région pour l’exportation.

M. Diarrassouba a fait remarquer qu’en dépit d’une convention signée, les scieries (que nous n’avons pu joindre au moment de mettre sous presse) continuent de fonctionner à l’export et refusent de les ravitailler en bois.

« Nous sommes dans ce cas obligés de prendre ce que l’État nous interdit à savoir le bois de sciage à façon, ce bois illégal que nous pouvons avoir facilement », a avoué le président du GMA.

Cette situation, reconnait-il, favorise le sciage clandestin qui prend de l’ampleur. Diarrassouba Yacouba a souhaité que l’État aide les menuisiers à obtenir des cautions pour faciliter le ravitaillement en bois légal. C’est une solution, a-t-il dit, pour décourager le sciage clandestin en vue de préserver la forêt ivoirienne.

La fédération des acteurs du bois regroupant les menuisiers, les vendeurs de bois les industriels, revendique depuis 2019 la mise en place d’une centrale d’achat, un cadre commun pour les menuisiers et exploitants forestiers, en vue de faciliter le ravitaillement des menuisiers en bois d’origine légale.
(AIP)
nam/fmo

Dans la même catégorie