ACAP Le gouvernement demande à la population de collaborer avec les forces de sécurité intérieure ACAP Les Forces Armées centrafricaines et leurs alliés poursuivent la sécurisation de la ville de Bangui et ses environs APS VERS ’’DES DISPOSITIONS PRATIQUES » POUR LE « PAIEMENT SYSTÉMATIQUE’’ DES INDEMNITÉS DES EXAMENS ET CONCOURS APS SÉCURITÉ DE PROXIMITÉ : MACKY SALL PROLONGE D’UN AN LES CONTRATS DES AGENTS DE LA PROMOTION 2014 APS LA DEUXIÈME PHASE DE LA CMU SERA LANCÉE CETTE ANNÉE, SELON MACKY SALL APS A CAUSE DU COVID-19, LE GOUVERNEMENT SUSPEND SES CONFÉRENCES BIMENSUELLES JUSQU’À NOUVEL ORDRE APS ARACHIDE : À KAOLACK, LA SONACOS EST EN RETARD SUR SES OBJECTIFS DE COLLECTE (DIRECTEUR) APS L’UNICEF OFFRE DES KITS SCOLAIRES À DES ÉLÈVES DE FAMILLES VULNÉRABLES DE ZIGUINCHOR GNA Kotoko moves to third place on league log after beating Dwarfs GNA Ayebeng Memorial Kindergarten Block gets facelift

Dinguiraye-Agriculture : Mise en place du projet de développement agricole du bassin arachidier de Dabola


  28 Décembre      12        Agriculture (1837),

   

Conakry, 28 déc. (AGP)-Les communes rurales de Dialakoro, Kalinko et Sélouma bénéficient désormais du projet de développement agricole du Bassin arachidier de Dabola qui couvre les préfectures de Dabola, Dinguiraye, Faranah et Kouroussa.

L’objectif est de faciliter le développement agricole globale (culture de l’arachide, aménagement maraicher, rizicole et culture connexe), mais avec une production suffisante pour l’arachide. Il est financé par l’Agence Française de Développement (AFD) à hauteur de 7.700.000 euros (sept millions sept cent mille) sur le crédit du Contrat de Désendettement de Développement) (CDD).

C’est une mission du Ministère de l’Agriculture conduite par le directeur national adjoint de l’agriculture et coordinateur du dit projet, Dr. Sidafa Sanoh qui, au cours d’une réunion tenue récemment à Dinguiraye, qui a annoncé la mise en place de ce projet dans cette localité.

A cette occasion, des cadres ont présenté les composantes du projet à savoir : l’appui à la production des cultures pluviale avec un accent particulier pour l’arachide, la diversification des revenus et accès aux productions clés par le crédit et le suivi-évaluation.

Chacune des communes bénéficières devraient avoir 04 hectares de basfonds aménagés pour le maraichage et de 10 hectares de domaines pour la riziculture. Soit un total de 210 hectares d’aménagements dans 15 communes du bassin arachidier de Dabola.

Des structures comme le Service Préfectoral de Génie Rurale, l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales (ANAFIC) et le Crédit Rural seront tous des prestataires dans la mise en œuvre du projet.

A la fin de la rencontre, tous les acteurs concernés ont salué le projet et loué les efforts du Gouvernement guinéen en vue de l’amélioration de leur condition de vie.

Dans la même catégorie