APS UNE « FORTE RÉGRESSION » DE LA TORTURE NOTÉE AU SÉNÉGAL, ASSURE L’ONLPL APS QUINZE FILMS BELGES POUR CÉLÉBRER LES ‘’10 ANS DES MAGRITTE DU CINÉMA’’ À DAKAR APS JOJ 2026 : LE CNOSS ET L’AFD SIGNENT UN ACCORD DE FINANCEMENT APS LE DOCUMENT DE STRATÉGIE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION EXPLIQUÉ PAR L’OFNAC APS PRÉVENTION DE LA TORTURE : DES AGENTS D’EXÉCUTION DES LOIS EN FORMATION À THIÈS APS LE GUIDE RELIGIEUX CHEIKH ABDOULAYE WILANE INHUMÉ À KAFFRINE ANP Le Directeur Général réélu de l’ASECNA reçu par le Président Issoufou Mahamadou AIP Côte d’Ivoire-AIP / L’ANP invite les journalistes à la vigilance dans les écrits en cette période électorale AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les journalistes scientifiques ivoiriens se forment à la sensibilisation sur le coronavirus GNA Ghana commemorates World Patients Safety Day

DIOURBEL : 100 JEUNES SERONT FORMÉS EN TRANSFORMATION DES PRODUITS AGROALIMENTAIRES


  9 Septembre      10        Société (22788),

   

Diourbel, 9 sept (APS) – Des jeunes, des femmes et des migrants de retour vont bénéficier d’une formation en transformation des produits agroalimentaires dans le cadre du projet Defi-archipelago, une initiative africaine et européenne pour la formation professionnelle, a appris l’APS.

’’Pour la région de Diourbel, il est prévu la formation en transformation des produits agroalimentaires pour 100 jeunes, des femmes et des migrants de retour’’, a annoncé mercredi Bara Ndiaye, chef du projet Defi-Archipelago.

M. Ndiaye qui s’exprimait au cours d’une réunion d’information et de partage sur le projet rélève que 40% des femmes et 30% des migrants de retour seront enrôlés.

Selon lui, le projet veut ’’contribuer à l’augmentation des opportunités d’emplois pour les jeunes chômeurs et migrants de retour dans quatre régions (Diourbel, Dakar, Kolda, Louga) du Sénégal âgés de 16 à 40 ans’’.

Il s’agira de renforcer les compétences techniques et l’employabilité des jeunes bénéficiaires dans les secteurs du BTP, de l’eau para-agricole et de la transformation des produits agroalimentaires, en vue d’améliorer leur insertion sur le marché du travail.

’’Nous comptons former 600 jeunes durant les 28 mois et permettre aussi au centres de formations professionnelles et les entreprises d’en bénéfier. En tant que chambre de commerce, nous avons notre mission de formation’’, a souligné Mbaye Chimère Ndiaye, président du comité de pilotage du projet Defi-Archipelago.

A l’en croire, ce projet est une initiative de la conférence permanente entre les chambres de commerce africaine et francophone avec l’appui financier de l’union européenne à hauteur de 600 mille d’euros.

Pour M. Ndiaye, ’’la région de Diourbel va jouer sa partition parce qu’elle présente beaucoup de potentialités dans le domaine de la transformation des céréales. Le projet va permettre à cette région qui est aussi ciblée dans le domaine de la migration’’.

C’est pour cette raison que Defi-Archipelago veut ‘’faciliter à ces migrants le retour et également les aspirants de pouvoir disposer d’une formation de qualité pour ne pas s’aventurer à l’immigration clandestine. Diourbel comme les autres régions ne sont pas ciblées au hasard’’, a-t-il dit.

Venu présider la rencontre, le gouverneur de la région de Diourbel, Gorgui Mbaye, a salué cette initiative qui va impacter les jeunes, les femmes mais également les migrants.

’’Nous sommes une terre de migrants et les pays qui reçoivent des migrants ont des difficultés. (….) à cause du Covid-19 (…), il y a une récession économique mondiale, donc il faut se préparer et former les migrants de retour’’, a-t-il souligné.

Dans la même catégorie