ANP L’Africa America Institute décerne le « Prix de Leadership Présidentiel 2020 » au Président Issoufou Mahamadou GNA Statistical Service extends deadline for Census trainee recruitment GNA No case of COVID-19 recorded during voters registration exercise – EC GNA Africa should hold climate polluters liable – VALD GNA Labour Commission to serve GRNMA with order for compulsory arbitration GNA President presents 10,000 beds to MoH GNA Security Personnel, Casual Workers take up nurses minor roles in hospitals GNA Majority Leader calls for reforms in parties’ structure to stem monetization GNA Epixode encourages healthy rivalries among musicians GNA Kotoko donates to juvenile footballers involved in accident

DIOURBEL : LE DRDR SATISFAIT DE L’ÉVOLUTION DE L’HIVERNAGE ET DES CULTURES


  17 Août      10        Environnement/Eaux/Forêts (2085),

   

Diourbel, 17 juil (APS) – Le Directeur régional du développement rural (DRDR), Pierre Diouf, a fait part de sa satisfaction de l’évolution de l’hivernage et des cultures dans la région de Diourbel.

’’On a une grande satisfaction. Comme la météo l’avait prédit, il était annoncé une année humide à normale. Cela veut dire qu’il y aura beaucoup d’eau. Par rapport aux autres années, quand on fait la moyenne, on se retrouve avec la normale (moyenne des trente dernières années (1981-2010)’’, a-t-il fait savoir.

A l’en croire cette année, la quasi-totalité des postes pluviométriques de la région sont excédentaires contrairement à la précédente campagne agricole
Grâce à cette pluviométrie, les cultures ’’se portent bien’’, s’est t-il réjoui, soulignant que ’’pour la majeure partie, c’est au 12 août que les pluies se sont déclenchées si bien que ces cultures n’étaient pas trop affectées’’.

’’On sentait quand même la nécessité d’en avoir encore puisse que le point de flétrissement n’était pas loin’’, a-t-il dit dans un entretien avec la presse.
La région de Diourbel a enregistré cette année une pluviométrie précoce suivie d’une pause de 11 jours qui s’est arrêtée le 12 août, a-t-il signalé.
’’Quand on prend le mil par exemple (…) les premiers semis sont au stade fin montaison, début épiaison donc il ne sera pas rare de voir du mil commencer à épier. Ce sont les cultures qui ont été semées depuis le 12 et le 14 juin’’, a expliqué Pierre Diouf.
Chez les paysans ayant semé le 13 juillet, les cultures sont au tallage et pour les intermédiaires, au stade montaison voire le plus bas niveau, a t-il relevé.
’’Pour l’arachide, la moyenne, on dira que c’est le stade floraison, c’est-à-dire que ceux qui ont semé tôt sont en train d’avoir des uniflores. Les tous derniers stades sont des ramifications et ça tend vers la floraison’’, a indiqué le DRDR.
Le niébé est en début floraison, en plein ramification, selon le technicien, soulignant que le manioc dont la culture commence en pleine saison des pluies est au stade plantation.
L’une des plus grandes satisfactions de cette campagne agricole c’est la pluviométrie, a t-il dit.
’’Si on fait la comparaison par rapport à l’année dernière, nous avons des excédents pour tous les 19 postes. Le point le plus pluvieux où on a le maximum, c’est Lambaye (Bambey) qui a 353, 5 millimètres en seize jours alors que pareil moment l’année passée, il était à 33 millimètres pour trois jours de pluies’’, s’est réjoui M. Diouf.
Selon lui, si cette tendance se poursuit jusqu’au mois de septembre, les rendements seront meilleurs que l’année dernière.
Le DRDR a affirmé que certaines localités ont été victimes d’invasion d’insectes très vite maitrisés avec l’appui de la direction de la protection des végétaux (DPV).
’’Des menaces d’insectes, il y en eu au début. Les ravageurs ou insectes aiment trop les périodes sèches et on a eu deux petites périodes sèches. On a eu l’apparition de sautoriaux pas de grandes envergures dans la commune de Ndam, on les a traités avec la DPV’’, a t-il expliqué.
’’On a connu les iules (dialanes en wolof) à Ndioumane dans la commune de Touba Lapé. Là aussi, la DPV est intervenue (…). Et il y avait 80% de mortalité lorsqu’on est allé évaluer. L’intervention était interrompue avec la Tabaski mais la DPV reviendra pour nettoyer ce qui reste’’, a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie