AIP Macky Sall et Le Drian aux obsèques de Gon Coulibaly à Abidjan AIP Des honneurs militaires rendus au Premier ministre Gon Coulibaly AIP La démocratie est compatible avec la culture africaine (Universitaire) AIP Interview/ Le déconfinement du Grand Abidjan, un « soulagement » pour UTB qui reprend du service en respectant les mesures de lutte contre le Covid-19 (Directeur d’exploitation) AIP Examens scolaires : comment les candidats malades sont sauvés par le corps médical (reportage) AIP Les jeunes de Korhogo rendent hommage au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly AIP Covid-19 : Les musulmans sunnites appellent les populations au strict respect des mesures barrières AIP Covid-19: La levée de l’isolement du grand Abidjan n’exclut pas le maintien des contrôles (Police) AIP Alliance interethnique : Les Kôyaka de Séguéla réclament la dépouille du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly AIP Le nombre d’infectés de COVID-19 s’élève à 13 037 avec 165 nouveaux cas

Directeurs et chefs de service de l’Agneby-Tiassa préoccupés par le déficit de personnels et d’équipements dans la région


Abidjan, 17 Sept (AIP) – Les préoccupations évoquées par la plupart des directeurs et chefs de service au cours de la tournée qu’effectue le nouveau préfet de région et du département d’Agboville depuis le 12 septembre, tournent autour des problèmes de déficit en personnel et en équipements techniques et immobiliers.

Des directions régionales de la construction de l’agriculture, en passant par les Eaux et Forêts et la DREN, visitées les 13 et 14 septembres par la délégation du préfet, le constat était le même.

Le manque criant de personnel, des conditions de travail difficile en raison d’insuffisance d’équipements, notamment de matériels roulants pour certains ou de locaux inadaptés pour d’autres etc.

A la direction régionale de la SODEFOR, il a été signalé un cambriolage de nombre de matériels techniques ayant réduit la capacité d’action des agents, alors qu’aux Eaux et Forêts, à l’Agriculture et à la direction régionale de l’éducation nationale, l’exigüité des locaux parfois en état de dégradation saute aux yeux.

Outre les pompiers civils qui disent lutter contre les incendie à main nue, la direction régionale des impôts fait également partie des services mal logés, au regard d’un siège dépassé qui ne répond plus aux normes d’un travail de qualité avec ses nombreux disfonctionnements. Des travaux engagés pour la construction d’un nouveau siège régional sont pourtant bloqués présentement selon le responsable des lieux.

Face à toutes ces préoccupations, le préfet a encouragé chaque fois ces collaborateurs à persévérer dans l’effort, tout en les rassurant sur sa disponibilité à travailler avec eux pour faire avancer les choses dans le temps auprès des autorités compétentes.

 »Nous sommes condamnés à réussir nos missions respectives pourvu que nous travaillions main dans la main », disait-il à chaque étape de sa tournée des services qui se poursuivra tout au long du mois de septembre 2018.

yytm

Dans la même catégorie