GNA Madina Divisional Police confirms assassination of investigative journalist GNA Political Parties’ Fund: Afari-Gyan blames NDC and NPP Inforpress São Vicente: Embaixador da Índia perspectiva “caminho brilhante” nas relações económicas Índia/Cabo Verde Inforpress Santo Antão: Criadores “aliviados” com anúncio do Governo de priorizar Porto Novo com novo plano de emergência Inforpress Pintura mural na Clínica Godente incita a campanha do aleitamento materno NAN Nigeria joins PAPU to celebrate PAN African Post Day NAN Anambra govt. to establish Art, Craft Village NAN Corps member to rehabilitate 20 ex-convicts in Osun NAN UNICEF laud journalists for promoting public health AIP Côte d’Ivoire/ Des vendeurs de drogue interpellés à Soubré

Dix résolutions pour renforcer le rôle du tourisme durable en Afrique de l’ouest et du centre


  6 Avril      44        Développement durable (3775), Economie (21990),

   

Kinshasa, 06 avril 2018 (ACP).- Dix résolutions ont été prises par les participants à la Conférence régionale de Kinshasa sur le renforcement des capacités en matière de développement touristique et de protection de la biodiversité en Afrique de l’ouest et du centre, pour renforcer le rôle du tourisme durable dans les deux sous-régions en tant que levier du développement local et d’aide à la conservation et à la préservation de l’environnement.

Selon le directeur général de l’Office national du tourisme de la RDC, Rosette Saiba Lwanzo qui a présenté ces résolutions à la clôture des travaux de la conférence jeudi à Kempisky Fleuve Hötel, il s’agit du renforcement de la conservation de la biodiversité, de la sensibilisation et de la lutte contre les diverses formes de surexploitation des ressources dont le braconnage, particulièrement celui des espèces protégées, ainsi que de la multiplication des initiatives et accords visant la conservation et la préservation de la biodiversité.

Les experts des deux sous-régions ont aussi jugé capitales la réduction de l’empreinte carbone des activités touristiques et l’implémentation des actions de réduction et de compensation ainsi que la sensibilisation des touristes à la nécessité de respecter les destinations.

D’autres résolutions portent notamment sur l’encouragement à la participation des communautés locales aux programmes et projets de conservation et de valorisation des espaces naturels, des patrimoines culturel, matériel et immatériel, ainsi que sur le renforcement des capacités des porteurs de projets et d’initiatives en matière d’innovations de recherche de financement, de tourisme durable et de conservation de l’environnement.

Figurent aussi parmi les résolutions, la nécessité d’encourager et de renforcer les lois et les règlements visant l’insertion du tourisme dans l’économie verte, de même que l’accentuation des relations entre les secteurs du tourisme, de l’éducation et de l’environnement aussi bien au niveau des gouvernements que des administrations.

La conférence, précédée par un atelier d’experts, a connu la participation des ministres et délégués du Gabon, du Niger, du Bénin, de la Guinée et de la République Démocratique du Congo.

Ces pays, conscients de leur potentiel touristique en termes de biodiversité, sont préoccupés par une population humaine en plein développement avec des besoins grandissants appliquant de plus en plus de pression sur les ressources naturelles ; ce qui accentue l’ampleur du réchauffement climatique et ses conséquences sur l’environnement.ACP/Fng/YWM/Wet/Kji

Dans la même catégorie