MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes NAN GenCos release 3,982 MW of electricity to national grid

Dix résolutions pour renforcer le rôle du tourisme durable en Afrique de l’ouest et du centre


  6 Avril      50        Développement durable (3791), Economie (22786),

   

Kinshasa, 06 avril 2018 (ACP).- Dix résolutions ont été prises par les participants à la Conférence régionale de Kinshasa sur le renforcement des capacités en matière de développement touristique et de protection de la biodiversité en Afrique de l’ouest et du centre, pour renforcer le rôle du tourisme durable dans les deux sous-régions en tant que levier du développement local et d’aide à la conservation et à la préservation de l’environnement.

Selon le directeur général de l’Office national du tourisme de la RDC, Rosette Saiba Lwanzo qui a présenté ces résolutions à la clôture des travaux de la conférence jeudi à Kempisky Fleuve Hötel, il s’agit du renforcement de la conservation de la biodiversité, de la sensibilisation et de la lutte contre les diverses formes de surexploitation des ressources dont le braconnage, particulièrement celui des espèces protégées, ainsi que de la multiplication des initiatives et accords visant la conservation et la préservation de la biodiversité.

Les experts des deux sous-régions ont aussi jugé capitales la réduction de l’empreinte carbone des activités touristiques et l’implémentation des actions de réduction et de compensation ainsi que la sensibilisation des touristes à la nécessité de respecter les destinations.

D’autres résolutions portent notamment sur l’encouragement à la participation des communautés locales aux programmes et projets de conservation et de valorisation des espaces naturels, des patrimoines culturel, matériel et immatériel, ainsi que sur le renforcement des capacités des porteurs de projets et d’initiatives en matière d’innovations de recherche de financement, de tourisme durable et de conservation de l’environnement.

Figurent aussi parmi les résolutions, la nécessité d’encourager et de renforcer les lois et les règlements visant l’insertion du tourisme dans l’économie verte, de même que l’accentuation des relations entre les secteurs du tourisme, de l’éducation et de l’environnement aussi bien au niveau des gouvernements que des administrations.

La conférence, précédée par un atelier d’experts, a connu la participation des ministres et délégués du Gabon, du Niger, du Bénin, de la Guinée et de la République Démocratique du Congo.

Ces pays, conscients de leur potentiel touristique en termes de biodiversité, sont préoccupés par une population humaine en plein développement avec des besoins grandissants appliquant de plus en plus de pression sur les ressources naturelles ; ce qui accentue l’ampleur du réchauffement climatique et ses conséquences sur l’environnement.ACP/Fng/YWM/Wet/Kji

Dans la même catégorie