GNA Jasikan NCCE holds Inter-Party debate for Parliamentary Candidates GNA Akatsi South Youth Parliament inaugurated- Speaker calls for peace GNA Western North Region to commence COVID-19 testing at Sefwi-Waiwso government hospital. GNA PNC will punish corrupt government officials-PNC Running Mate GNA Twenty-four candidates vie for Parliamentary Seats in Oti Region GNA Election materials are set for general polls – E.C. GNA Pensplusbytes rolls out “All Media Tracking Centre (AMTC)” GNA Let’s change narrative of disability situation in Ghana – NCPD GNA Curfew hours renewed on Alavanyo, Nkonya townships GNA E.C trains persons with Disability on Elections

DIX-SEPT FEUX DE BROUSSE À MATAM L’ANNÉE DERNIÈRE, 5522 HECTARES DÉVASTÉS (MINISTRE)


  13 Novembre      5        Environnement/Eaux/Forêts (2295),

   

Matam, 13 nov (APS) – La région de Matam (nord) a enregistré l’année dernière 17 feux de brousse qui ont ravagé 5522 hectares du tapis herbacé, a-t-on appris vendredi du ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall.

M. Sall a fait cette révélation au cours d’un comité régional de développement (CRD) spécial consacré à la campagne de lutte contre les feux de brousse 2020-2021, au cours de laquelle, « plus de 200 km de pare-feu’’ devraient être réalisés ou réhabilités par la Direction des eaux et forêts, en partenariat avec ses partenaires.

Le ministre de l’Environnement a salué « à sa juste valeur » l’engagement de structures telles que le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel, le PASA LOUMAKAF, un projet de sécurité alimentaire à Louga, Matam et Kaffrine.

Il a aussi cité le Programme multinational de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS), Vétérinaires sans frontières mais aussi le Programme d’appui au développement agricole et à l’entreprenariat rural (PADAER), mais aussi les organisations des éleveurs ainsi que les collectivités territoriales de la région de Matam.

Selon lui, les pouvoirs publics comptent sur « la mobilisation et la détermination sans faille de tous les acteurs pour gagner le combat contre les feux de brousse en vue de préserver nos écosystèmes, notre environnement et ainsi contribuer à l’atteinte des objectifs du PSE’’, le Plan Sénégal émergent.

Abdou Karim Sall dit être rassuré de compter sur la population, « cette année encore comme par le passé pour relever le défi de la lutte contre les feux de brousse ».

Il a invité les collectivités territoriales à « poursuivre et à renforcer leurs efforts de prise en charge de cette action comprise dans les compétences qui leur sont transférées’’. De même, la presse, le secteur privé, ainsi que « toutes les associations de producteurs » sont appelées « à apporter un soutien sans faille aux initiatives mises en œuvre pour lutter activement contre les feux de brousse’’, a dit Abdou Karim Sall.

Il estime que « c’est seulement au prix de tels efforts que notre pays qui est en phase avec les grandes stratégies mondiales en matière d’environnement (…) pourra tenir haut le flambeau de sa grande ambition de jeter les bases d’un développement durable’’, à travers la lutte contre la désertification, les changements climatiques, la conservation de la biodiversité et l’autosuffisance alimentaire et énergétique.

Il a terminé en invitant à méditer le célèbre proverbe du Cachemire selon lequel : « La nature ne nous est pas léguée par nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ».

Dans la même catégorie