APS MACKY SALL À KAOLACK POUR LANCER LES TRAVAUX DE DRAGAGE DU PORT APS LE PNUD RÉITÈRE SON ENGAGEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE MAP Présidentielle en RDC: Report de la visite de la délégation africaine de haut niveau qui devait se rendre lundi à Kinshasa (communiqué) ABP « Un milliard de francs CFA pour soutenir l’écosystème du numérique au Bénin » dixit Mme Aurélie Adam Soulé Zoumarou ABP La santé des populations préoccupe une mission médicale chinoise à Lokossa MAP Attaque dans le Nord du Mali: au moins huit Casques bleus tchadiens tués AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze

Djakotomey a accueilli les manifestations départementales de la 7ème édition du FesDAC


  11 Décembre      44        Arts plastiques (71),

   

Porto novo, 10 Déc. 2016 (ABP) – Le préfet du département du Couffo, Christophe H. Mègbédji, qui avait à ses côtés son homologue du Mono, Sèdjro Comlan Zinsou, a lancé samedi sur l’esplanade du terrain municipal de la commune de Djakotomey et en présence des responsables départementaux en charge du tourisme et de la culture, la septième édition du Festival départemental des arts et de la culture (FesDAC) Mono/Couffo consacré au thème «Culture et développement pour un nouveau départ».
La commune de Djakotomey dans le département du Couffo à l’instar des autres départements du Bénin, accueille pour le compte des départements du Mono et du Couffo, la septième édition du festival départemental des arts et culture (FesDAC). Musiques traditionnelle, moderne et théâtres sont les différents tableaux artistiques dans lesquels les ambassadeurs de la culture vont compétir.
Le FesDAC, à en croire Wilfrid Anato, directeur départemental en charge du tourisme et de la culture, répond à la volonté du gouvernement de promouvoir l’épanouissement des libertés fondamentales, de la multiplicité des courants de pensée et de toutes les exigences d’une démocratie pluraliste en application à la législation culturelle de notre pays.
La musique, dira Wilfrid Anato, non seulement est l’art de combiner agréablement les sons entre eux mais provoque également chez celui ou celle qui la pratique des sentiments et des impressions très riches.
Pour sa part, souligne le maire de Djakotomey, Etienne Tognigban, « la culture demeure le meilleur moyen d’identification et de valorisation d’un peuple à travers le monde ». Selon lui, c’est à juste titre que le thème du présent festival ’’culture et développement pour un nouveau départ’’ vient combler les attentes des acteurs du développement dans la mise en place d’un marché international des arts et du livre.
S’exprimant dans la même logique, le préfet du département du Couffo, Christophe Houinssou Mègbédji a précisé que les artistes sont les pionniers du développement. « Par leurs œuvres et leurs mélodies, ils apprennent aux hommes à mieux se connaître, à mieux s’intégrer dans leur projet de vie ; ils mettent la joie où il y a des pleurs, ils remontent le moral aux cœurs meurtris, ils créent le pardon et l’amour au sein des créatures de Dieu » a-t-il renchéri.
Enfin, dans la vision de voir les finalistes du FesDAC représenter l’année prochaine les départements du Mono et du Couffo au Festival national des arts et culture, le préfet Mègbédji a invité les membres des différents jurys à faire un travail honnête, sain, transparent et impartial.
La 7ème édition du FesDAC prend fin dimanche.

ABP/CBA/TB

Dans la même catégorie