APS ‘’UN STÉRÉOTYPE RACISTE’’, SELON BOUBACAR BORIS DIOP AGP Gabon: Les DCAF s’imprègnent des nouvelles procédures de gestion du Budget de l’Etat AIP Côte d’Ivoire/ Bruno Koné dédie près de 5 millions de FCFA aux œuvres sociales en faveur de la jeunesse de Kouto MAP L’Afrique, premier bénéficiaire des investissements directs marocains (M. Elalamy) MAP La Tanzanie envisage investir 8,7 millions de dollars dans un projet géothermique dans le sud-ouest du pays MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix.

Don de plus 250 millions de FCFA de la BADEA au Niger pour la réalisation de projets d’hydraulique rurale


  7 Septembre      22        Economie (22788), Finance (3729), Leadership Africain (797),

   

Rabat, 07 sept 2016 -(MAP) – La Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) a octroyé au Niger un don de plus de 250 millions de FCFA, soit 500 mille dollars, pour la réalisation de projets d’hydraulique rurale dans quatre régions du pays.

La convention relative à ce don a été signée, mardi à Niamey, par la ministre nigérienne du Plan, Mme Kané Aichatou Boulama, et le Directeur général de la BADEA, Sidi Ould Tah, rapporte l’Agence nigérienne de presse (ANP).

’’Cette assistance technique d’une durée de 18 mois consentie à notre pays, sous forme de don d’un montant de 500.000 dollars américains, soit plus de 250 millions de FCFA, permettra de réaliser la situation de résilience dans les zones retenues, et de faire l’analyse des ressources en eau et des variations d’approvisionnement en eau potable’’, a indiqué la ministre nigérienne.

Elle permettra aussi l’élaboration du plan directeur d’hydraulique villageoise à l’horizon 2045 dans les zones concernées, a-t-elle souligné.

Pour le Directeur général de la BADEA, cette convention est d’une importance capitale, car le secteur de l’eau demeure une des priorités du gouvernement du Niger, et son institution a été et restera le partenaire de ce pays dans tous les domaines, plus particulièrement celui de l’eau.

Il a émis les vœux de voir cette convention contribuer à la définition d’un projet de développement des ressources en hydraulique et au renforcement de la coopération déjà existante entre le Niger et la BADEA.

Auteur
AZEDINE LQADEY, HASSANE AOURACH

Dans la même catégorie