ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes MAP Dialogue 5+5 à Malte : M. Bourita appelle à la création d’un « G10 Méditerranée »

Don de plus 250 millions de FCFA de la BADEA au Niger pour la réalisation de projets d’hydraulique rurale


  7 Septembre      22        Economie (21998), Finance (3698), Leadership Africain (791),

   

Rabat, 07 sept 2016 -(MAP) – La Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) a octroyé au Niger un don de plus de 250 millions de FCFA, soit 500 mille dollars, pour la réalisation de projets d’hydraulique rurale dans quatre régions du pays.

La convention relative à ce don a été signée, mardi à Niamey, par la ministre nigérienne du Plan, Mme Kané Aichatou Boulama, et le Directeur général de la BADEA, Sidi Ould Tah, rapporte l’Agence nigérienne de presse (ANP).

’’Cette assistance technique d’une durée de 18 mois consentie à notre pays, sous forme de don d’un montant de 500.000 dollars américains, soit plus de 250 millions de FCFA, permettra de réaliser la situation de résilience dans les zones retenues, et de faire l’analyse des ressources en eau et des variations d’approvisionnement en eau potable’’, a indiqué la ministre nigérienne.

Elle permettra aussi l’élaboration du plan directeur d’hydraulique villageoise à l’horizon 2045 dans les zones concernées, a-t-elle souligné.

Pour le Directeur général de la BADEA, cette convention est d’une importance capitale, car le secteur de l’eau demeure une des priorités du gouvernement du Niger, et son institution a été et restera le partenaire de ce pays dans tous les domaines, plus particulièrement celui de l’eau.

Il a émis les vœux de voir cette convention contribuer à la définition d’un projet de développement des ressources en hydraulique et au renforcement de la coopération déjà existante entre le Niger et la BADEA.

Auteur
AZEDINE LQADEY, HASSANE AOURACH

Dans la même catégorie