GNA Ghana soldiers reach out to South Sudanese Secondary School GNA Anglican Men’s Fellowship Roundup weeklong celebration in Bolga ANG “A justiça pode tornar mais perigosa se o sistema político continuar instável”, diz Bastonário de Ordem dos Advogados ANG “Uma mulher à testa da nação guineense terá sensibilidade para problemas reais do povo “, diz Nancy Schwartz ANG “A Índia vai ter a sua Embaixada em Bissau no próximo ano”, diz o Embaixador ACP Le parti politique « ARC Originale » prend acte de pardon du député Charles Naweji ACP Echange entre la CENCO et le Sous-secrétaire d’Etat adjoint des USA aux Droits de l’homme ACP L’examen par la Cour constitutionnelle des contentieux de l’élection à la députation nationale évoqué à la Présidence AGP Boké-SMD-Winning :45 personnes indemnisées à plus de 3 milliards GNF AGP Conakry-social : Conférence intergénérationnelle des femmes et filles leaders pour la paix et la sécurité

Don de plus 250 millions de FCFA de la BADEA au Niger pour la réalisation de projets d’hydraulique rurale


  7 Septembre      23        Economie (23945), Finance (3778), Leadership Africain (801),

   

Rabat, 07 sept 2016 -(MAP) – La Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) a octroyé au Niger un don de plus de 250 millions de FCFA, soit 500 mille dollars, pour la réalisation de projets d’hydraulique rurale dans quatre régions du pays.

La convention relative à ce don a été signée, mardi à Niamey, par la ministre nigérienne du Plan, Mme Kané Aichatou Boulama, et le Directeur général de la BADEA, Sidi Ould Tah, rapporte l’Agence nigérienne de presse (ANP).

’’Cette assistance technique d’une durée de 18 mois consentie à notre pays, sous forme de don d’un montant de 500.000 dollars américains, soit plus de 250 millions de FCFA, permettra de réaliser la situation de résilience dans les zones retenues, et de faire l’analyse des ressources en eau et des variations d’approvisionnement en eau potable’’, a indiqué la ministre nigérienne.

Elle permettra aussi l’élaboration du plan directeur d’hydraulique villageoise à l’horizon 2045 dans les zones concernées, a-t-elle souligné.

Pour le Directeur général de la BADEA, cette convention est d’une importance capitale, car le secteur de l’eau demeure une des priorités du gouvernement du Niger, et son institution a été et restera le partenaire de ce pays dans tous les domaines, plus particulièrement celui de l’eau.

Il a émis les vœux de voir cette convention contribuer à la définition d’un projet de développement des ressources en hydraulique et au renforcement de la coopération déjà existante entre le Niger et la BADEA.

Auteur
AZEDINE LQADEY, HASSANE AOURACH

Dans la même catégorie