INFORPRESS São Vicente: Mindelo receives 72th Portuguese Language Center from the Camões Institute MAP RDC : 4 miliciens neutralisés dans une offensive de l’armée contre des hommes armés à Beni INFORPRESS Tarrafal of São Nicolau: Mosquito fight campaign is well on the way to – sanitary agent MAP Angels for Africa et Moroccan Business Angels Network: deux réseaux d’appui aux startups voient le jour MAP Transferts d’argent : la diaspora togolaise a envoyé plus de 400 millions USD vers le pays en 2017 MAP Côte d’Ivoire : Ouattara salue le « consensus » sur la recomposition de la Commission électorale Inforpress SISP will build new headquarters building in the industrial zone of Achada Grande Frente Inforpress MPs postpone discussion of parity law for new parliamentary year in October AIP Côte d’Ivoire/ Le CNDH s’enquiert des causes des conflits inter-communautaires à Ferkessédougou AIP Côte d’Ivoire/ Programme  »Eau pour tous »: Le ministre Siaka Ouattara rend hommage au Chef de l’Etat

Donner aux jeunes diplômés la chance de trouver de l’emploi, tributaire de la création d’entreprises (ONG-EDI)


  14 Juillet      89        Emploi (721), Entreprises (1271),

   

Brazzaville, 14 Juil. 2017 (ACI) – Le directeur général des programmes de l’ONG-EDI, M. Sébastien Hetuin a suggéré, le 13 juillet à Brazzaville, la création d’entreprises pour donner aux jeunes diplômés la chance de trouver un emploi.
Cette suggestion a été faite au cours de la 3ème table ronde interactive dans le cadre du projet I-plateforme, organisée au cours de la journée mondiale des compétences.
A cette occasion, il a demandé au secteur privé de travailler avec la société civile et le gouvernement afin d’être proactif, en mettant en place des politiques de développement économique et d’accompagnement du secteur privé à long terme.
M. Hetuin a souhaité la création des partenariats entre l’Université, les Ecoles supérieures et des entreprises privées à l’étranger pour permettre aux jeunes polyglottes de trouver un stage rémunéré.
«Un stage rémunéré permet aux étudiants d’Afrique francophone de vivre en immersion linguistique et d’améliorer leur anglais en dehors des salles de classe. En vivant dans un milieu culturel différent de celui de leur pays d’origine, les étudiants appréhendent mieux leur propre identité et celle de leur pays d’origine», a-t-il souligné.
Intervenant au cours de cette table ronde, le vice-recteur de l’Université Marien Ngouabi, M. Paul Louzolo-Kimbembe, a fait savoir que les étudiants sont formés pour trouver du travail. «Nous devons consolider la gouvernance de l’offre de formation ainsi que la professionnalisation des formations, dynamiser le partenariat en matière de formation et appuyer l’insertion professionnelle», a-t-il conclu.

Dans la même catégorie