MAP L’engagement du Maroc en matière de coopération Sud-Sud est guidé par une Vision Royale clairvoyante plaçant l’élément humain au cœur des préoccupations APS UN LYCÉE À GÉNÉRATION FOOT POUR MIEUX METTRE EN EXERGUE ’’LA DIMENSION ÉDUCATIVE DU SPORT’’ ACP Une délégation de l’U.E reçue par le Président Félix-Antoine Tshisekedi APS MODERNISATION TITRES DE TRANSPORTS : LES PREMIÈRES CARTES GRISES NUMÉRISÉES REMISES À LEURS DÉTENTEURS APS PARIS : UNE SCULPTURE DE BRONZE EN HOMMAGE AU SCULPTEUR OUSMANE SOW APS FEMMES ET SCIENCE : LES DOCTORANTES SÉNÉGALAISES INVITÉES À PARTICIPER AU PROGRAMME L’ORÉAL/UNESCO AIB Burkina : naissance d’un parti pro-Kaboré AIB Burkina : une organisation de la société civile accuse le pouvoir de vouloir sa liquidation AIB Bertrand Traoré incertain, 3 autres joueurs forfaits contre la Mauritanie APS PLAIDOYER POUR UNE RÉFORME DU SECTEUR DE L’HYDRAULIQUE

Donwahi préconise le partenariat public-privé pour un meilleur financement des espaces écologiques


Abidjan, 02 sept 2017 (AIP)-Le ministre des Eaux et Forêts, Alain Richard Donwahi préconise la mise en œuvre d’une politique de partenariat public-privé afin de rechercher plus de financements pour améliorer les offres de prestations au sein des espaces écologiques sous sa tutelle à savoir le Jardin botanique de Bingerville et le Zoo d’Abidjan.

Le ministre Donwahi a fait cette recommandation mercredi, lors d’une visite effectuée sur ces deux aires protégées  du District autonome d’Abidjan en vue de s’enquérir des problèmes qu’ils rencontrent dans leur fonctionnement quotidien, rapporte une note d’information transmise à l’AIP.

Au nombre des principales difficultés relevées par les responsables de ces deux sites au ministre, figurent leur occupation illicite par des squatters à cause  d’une insuffisance de personnel pour une surveillance et la sécurisation adéquates et la faiblesse des budgets pour leur aménagement adéquat et pour la diversification des espèces animales et floristiques.

Alain Donwahi a félicité les responsables pour le travail abattu et les a encouragés à redoubler d’efforts pour le rayonnement de la faune et de la flore en Côte d’Ivoire. Il a pris l’engagement de mettre en place un « plan d’urgence » pour réhabiliter et protéger ces deux structures qui ont une importance écologique, scientifique, éducative et touristique pour les populations.

Le ministre des Eaux et Forêts a marqué son passage au Jardin Botanique par le planting d’un arbre symboliquement, indiquant que ce geste sera le point de départ d’une plus grande action de reboisement qui impliquera et le gouvernement, et l’ensemble des populations, note le document.

fmo

Dans la même catégorie