GNA Impact of COVID-19 reinforces gender inequality-World Bank GNA Chadian Referee to handle Ghana/Cameroon CAF Under-20 game GNA Ghana’s Alex Kotey gets a CAF appointment GNA Mensah’s solitary strike for Hearts sinks Liberty Professionals GNA Hearts Board unhappy with the resignation of NCC Chairman Inforpress Parque automóvel de Cabo Verde cresce 24% em cinco anos e actualmente comporta 81.000 veículos GNA Amputee teams receive support through “Betway Up” programme GNA Black Stars resume training ahead of AFCON qualifiers GNA Wakaso, Boateng called to join Black Stars for AFCON qualifiers Inforpress Tourist Association of Fogo, City Halls and Tourism Fund celebrate agreement for mobile mapping of the island

Dosso : annulation du scrutin régional et des municipales dans 8 communes


  22 Janvier      17        Politique (15292),

   

Dosso, 22 Jan. (ANP) –  Le tribunal de grande instance de Dosso a annulé  ce jeudi les élections régionales au niveau de la circonscription régionale de Dosso et celles des  municipales au niveau de huit communes, selon une décision de la juridiction  validant  les résultats des scrutins du 13 décembre  dernier.

 Cet arrêt annule ainsi, pour les régionales du 13 décembre 2020 dans la région et  les élections dans les circonscriptions électorales des communes de Dosso, de Garankedey, de Goroubankassam, Karguibangou, Farrey, Tessa, Harikanassou et de Matankari, à la requête de certains partis politiques.

A l’ANDP Zaman Lahiya, le bureau de campagne se dit respectueux des décisions judiciaires. Selon M. Soumana Moussa Massalatchi, le juge électoral a jugé par conviction que les élections doivent être annulées au niveau de ces entités.

L’ANDP, a-t-il précisé, respecte cette décision. Maintenant, il s’agit, aux partis, de s’organiser puisqu’ils ont un délai de dix jours, pour attaquer cette décision. C’est donc à eux de juger de l’opportunité d’attaquer la décision devant le Conseil d’Etat.

En tant que citoyen, Soumana Moussa Massalatchi respecte parfaitement les décisions du juge électoral.

Au siège du PNDS TARRAYA, par contre, on signale que la situation découle du rejet de la liste du parti Loumana Africa qui, malgré tout, le logo a figuré à côté de ceux  des partis en compétition.

A l’heure actuelle, le bureau de campagne du PNDS de Dosso attend de sa section, la suite à donner à cet arrêt du tribunal de grande instance de Dosso. Pendant ce temps, à travers la ville, les lieux de regroupement, les fadas et dans les services, les commentaires vont bon train.

Les partis en lice disposent d’un délai de 10 jours après la décision du tribunal  pour faire un appel devant le  Conseil d’Etat, selon le code électoral qui fixe à deux mois le délai d’organisation des nouvelles élections dans les circonscriptions concernées.

Au cours des scrutins du 13 décembre, à Dosso, quelque 900.000 électeurs ont été invités à choisir leurs conseillers régionaux et leurs élus municipaux au niveau des 43 communes.

Au plan national, environ 7.4 millions des Nigériens ont été conviés à ces consultations qui ont été suivies le 27 décembre du 1er tour de la présidentielle couplé aux législatives. Le 21 février 2021, le   second tour de la présidentielle mettant aux prises le candidat du parti présidentiel, Mohamed Bazoum et celui de l’opposition, l’ancien président Mahamane Ousmane bouclera ce cycle électoral.

Dans la même catégorie