AIP L’AIP remporte deux prix au Grand Prix FAAPA 2021 AIP La journée de l’entreprenariat féminin célébrée à Abidjan APS LES INVESTISSEMENTS DES ENTREPRISES CHINOISES EN AFRIQUE ESTIMÉS À 43 MILLIARDS DE DOLLARS EN FIN 2020 (LIVRE BLANC) AGP Guinée/Éducation : Pierre Kolié, 5ème de la République en sciences expérimentales au bac unique session 2020 plaide pour une bourse d’études à l’étranger AGP Guinée/Transition : Compte rendu du Conseil des Ministres AIP La Côte d’Ivoire s’offre 836 400 doses de vaccin Sinopharm pour lutter contre le covid-19 AIP La Suisse et la Côte d’Ivoire signent trois accords en matière de migration à Berne AIP Plus de 200.000 orphelins du Sida attendent d’être pris en charge en Côte d’Ivoire AIP Le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan innove avec les Gaming Awards MAP Dakar: clôture de la 8e réunion du Conseil exécutif de la FAAPA par l’adoption du Plan d’action pour l’année 2022

Dosso : Les cadres régionaux formés sur l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques basées sur les données probantes


  17 Octobre      24        Politique (19503),

   

Dosso, 17 Oct. (ANP) – Les cadres régionaux de Dosso ont suivi, du 14 au 16 octobre 2021, une formation de renforcement des capacités sur l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques basées sur les données probantes.
Organisée par le Haut-Commissariat à la Modernisation de l’Etat avec l’appui financier du Programme d’Appui à la Gouvernance Démocratique (PAGOD) de la coopération suisse, cette session de formation vise comme objectifs de contribuer à l’amélioration de la conception et de la mise en œuvre des politiques publiques par l’utilisation des données et d’outiller les différents responsables régionaux sur l’élaboration et l’évaluation des politiques publiques basées sur les données probantes.
La cérémonie de clôture a été présidée par le secrétaire général du gouvernorat de Dosso, M. Assoumana Amadou en présence du Haut-commissaire à la Modernisation de l’Etat, M. Saley Amadou Oumarou, du coordonnateur du PAGOD M. Salissou Moussa et de nombreux invités.
Cette formation fait suite à celle organisée à l’intention des secrétaires généraux des ministères.
Soulignons que les systèmes de suivi-évaluation performants répondent à certaines normes et principes retenus au niveau international et transposés au niveau national. Parmi ces normes, figure l’utilisation des données probantes dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques.
Le concept prenant de plus en plus de l’importance au plan international, le renforcement des capacités des différents acteurs intervenant dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques est devenu nécessaire.
Aussi, il s’avère qu’au Niger les niveaux régional et local sont normalement le lieu de mise en œuvre des politiques publiques d’où l’organisation de la présente formation.
Dans le discours de clôture qu’il a prononcé à cette occasion, le secrétaire général du gouvernorat de Dosso, M. Assoumana Amadou a présenté sa gratitude et ses remerciements au Haut-Commissaire à la Modernisation de l’Etat pour cette initiative de renforcer les capacités des régionaux ce qui, a-t-il indiqué est important pour la région et pour les cadres.
M. Assoumana Amadou a, dans la même lancée, remercié le PAGOD pour avoir financé la présente session de formation.
Le secrétaire général du gouvernorat de Dosso n’a pas manqué de remercier les participants pour leur comportement et le sérieux dont ils ont fait montre pendant ces trois jours de formation ainsi que le formateur qui, dans un calme pédagogique, a su conduire la formation.
M. Assoumana Amadou a, dans la même foulée, demandé au Haut-Commissaire à la Modernisation de l’Etat ‘’de voir dans quelle mesure il faut multiplier ces genres de rencontres en impliquant les cadres départementaux’’ tout en espérant que ‘’les connaissances acquises soient profitables à l’ensemble de la région de Dosso’’.
Auparavant, le coordonnateur du PAGOD, M. Salissou Moussa s’est réjoui d’avoir appuyé cette formation qui a eu ‘’la vocation de former les régionaux en matière de données probantes et au-delà des leurs activités professionnelles qu’ils mettent en œuvre pour être un outil d’aide à la décision même au niveau familial’’.
Les directeurs régionaux ont de leur côté manifesté leur joie pour cette formation qui leur a été utile dans l’exercice de leur profession.
Aujourd’hui, avec ce renforcement de capacité, ont-t-ils fait remarquer, ils sont ‘’outillés pour mettre à la disposition des décideurs des informations capitales pour un service public de qualité’’.
Les formateurs, pour leur part, se sont dits satisfaits d’avoir participé à la formation et ont réitéré leur disponibilité pour améliorer le quotidien professionnel des cadres régionaux.
Soulignons que des attestations ont été remises aux participants à la formation

Dans la même catégorie