APS CORONAVIRUS : 196 NOUVELLES CONTAMINATIONS ET 11 DÉCÈS RAPPORTÉS LUNDI GNA Cameroonian president discusses football development with FIFA president GNA Feature: Cameroonians upbeat about exciting CHAN amid COVID-19 GNA Ghana women’s premier league restarts after 10-month break MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) MAP Bank Of Africa lance sa nouvelle plateforme de crédit à la consommation « creditdaba.ma » AIP Un cadre RHDP de Man en lice pour une candidature d’indépendant aux législatives AIP La paix et la solidarité célébrées dans le canton Kafigué

Double cérémonie d’installation du comité de veille de la cohésion sociale et de présentation du Médiateur délégué de la Nawa


  4 Décembre      21        Politique (14240),

   

Soubré, 4 déc 2020 (AIP)- Le préfet de région de la Nawa, Koné Messemba, a procédé, mercredi 2 décembre 2020, à Soubré, à l’installation du comité de veille et de suivi de la cohésion sociale et à la présentation du Médiateur délégué en charge des régions du Goh, du Loh Guiboua et de la Nawa, Brissi Lucas.

Le comité de veille et de suivi de la cohésion sociale devra oeuvrer à instaurer et renforcer un climat de paix dans les localités de la région de la Nawa, a traduit en substance M. Koné.

Le médiateur délégué de San Pedro, Beugré Takouo Félix, a invité les populations à cultiver la paix, la cohésion sociale, saluant le calme qui a régné dans toute la région de la Nawa durant le processus pour l’élection du président de la République.

« Je tiens à vous remercier, parce que la Nawa n’a pas souffert, vous avez su parler à vos enfants », a-t-il affirmé, avant de rappeler que les membres du comité de veille et de suivi de la cohésion sociale doit être apolitique.

Pour sa part, Brissi Lucas a expliqué que le comité a pour mission d’évaluer de manière périodique la situation de la cohésion sociale, d’organiser le dialogue communautaire en vue de prévenir et de régler les conflits, de sensibiliser les communautés de la région ou du département à la cohésion pacifique et au respect de la différence, d’informer le médiateur délégué compétent de toute situation susceptible de troubler la paix et la cohésion sociale dans le département..

Dans la même catégorie