AGP Gabon/Covid-19: Une opération d’appui aux personnes vulnérables lancée à Libreville AGP Gabon: Le Syndicat la Sentinelle souhaite des réformes profondes de la Marine marchande AIP 69 nouveaux cas de COVID-19 le 19 septembre 2020 (Ministère) AIP Présidentielle 2020: La coordination RHDP de Gbêkê 2 lance la précampagne du candidat Alassane Ouattara AIP Une campagne contre la poliomyélite lancée à Béoumi APS INONDATIONS : 1.903 MÉNAGES SINISTRÉS DANS LA RÉGION DE KAFFRINE APS AUTOSUFFISANCE EN RIZ : MACKY SALL MISE SUR LE RIZ DE PLATEAU APS AGRICULTURE : MACKY SALL DIT ÊTRE SATISFAIT DE L’ÉTAT DES CULTURES AGP Mamou/Présidentielle: Début de l’opération de distribution des cartes d’électeurs AGP Kindia/Présidentielle : 66 commissions administratives de distribution des cartes d’électeurs

Droit de l’Homme : Un accompagnement de la Côte d’Ivoire jugé nécessaire dans son interaction avec les mécanismes universels (Rapport CNDH)


  27 Juillet      7        Droits de l'Homme (385),

   

Abidjan, 27 juil 2020 (AIP)- Un rapport de suivi des engagements de la Côte d’Ivoire sur le thème, « la Côte d’Ivoire face aux mécanismes internationaux de protection des droits de l’homme », estime qu’un accompagnement du pays est nécessaire dans son interaction avec les mécanismes universels et régionaux des droits de l’homme.

« Au moment où la Côte d’Ivoire renforce son interaction avec les mécanismes onusiens par la soumission puis la présentation des rapports périodiques, en 2019, à l’examen périodique universelle, au comité des droits de l’enfant eu au comité pour l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, il y a lieu de l’accompagner dans la mise en œuvre effective et le suivi des observations conclusives et recommandations de ceux-ci », stipule le document produit par le conseil national des droits de l’homme (CNDH).

Selon le rapport, la décision du gouvernement, le 28 avril 2020, de retrait de la Côte d’Ivoire, de la déclaration de compétence prévue au protocole relatif à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples créant la cour africaine des droits de l’homme et des peuples, émise le 19 juin 2013, privera les citoyens et les Ong de la possibilité de déférer directement les cas de violation allégués de droit de l’homme devant cette instance.

Le rapport explique que les mécanismes universels et régionaux jouent un rôle important dans le renforcement des capacités du système de protection des droits de l’homme. « En ratifiant les sept des neuf traités majeurs de promotion et de protection des droits de l’homme des Nations Unies et en tant que partie de la charte, la Côte d’Ivoire s’est engagée non seulement à harmoniser sa législation nationale avec les standards mais également à les mettre en œuvre et rendre compte de la réalisation de des droits fondamentaux des populations (…) », souligne le document.

Pour sa part, le CNDH assure continuer de jouer sa partition en conseillant le gouvernement, le parlement et toute autre institution compétente en matière de droits de l’homme tout en protégeant les droits des citoyens.

Dans la même catégorie