APS THIÈS : 300 MAISONS DÉMOLIES À MBOUR 4 EXTENSION PAR LA DSCOS APS DOCTEUR SALL DE L’INSTITUT PASTEUR : « PAS ENCORE D’INFORMATION SUR LA PRÉSENCE DE NOUVEAUX VARIANTS DU COVID’’ APS COVID-19 : LES AUTORITÉS INVITÉES À VEILLER À « UNE APPLICATION RIGOUREUSE DES MESURES PRÉVENTIVES » APS GESTION DE L’ÉPARGNE : DES CDC OUEST AFRICAINES DONT CELLE DU SÉNÉGAL À L’ÉCOLE DE LA BAD APS ZLECAF : LES ENTREPRISES LES MIEUX PRÉPARÉES VONT TIRER LEUR ÉPINGLE DU JEU (SPÉCIALISTE) ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 32 NOVOS CASOS E 17 RECUPERADOS GNA Protect Children from contracting COVID-19- DCE GNA Court remands businessman for defrauding by false pretenses GNA ‘Amewu’s magic’ will be replicated in Akatsi North next election – DCE GNA Applicant has not shown exceptional circumstance for review application of interogatories- EC

Droits de l’Homme : La CBDH partage sa vision des droits humains avec des jeunes leaders à Parakou


  16 Décembre      15        Société (27691),

   

Porto-Novo, 16 déc. 2020 (ABP) – La Commission béninoise des droits de l’Homme (CBDH), en partenariat avec la Friedrich Ebert Stiftung (FES), a ouvert ce mercredi, à Parakou, un atelier d’échanges avec les jeunes leaders de plusieurs localités du Bénin, sur le thème : « Jeunesse béninoise et la CBDH : actions et interactions », a constaté sur place l’ABP.
Cet atelier vise à exposer la mission de la CBDH en vue de susciter l’adhésion de la jeunesse à la vision de la commission.
L’éducation aux droits de l’homme consiste à amener chaque citoyen à connaître ses droits et à les revendiquer dans le respect des lois de la République du Bénin. Cette idée, poursuit-il, est en parfaite symbiose avec la tenue effective de ce dialogue qu’organise la CBDH, avec le soutien de la FES, a laissé entendre Clément Isidore Capo-Chichi, président de la Commission béninoise des droits de l’Homme.
Selon Dr Expédit Ologou, représentant la fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES), être jeunes leaders, c’est de savoir prendre des risques méthodiques pour s’affirmer dans la société. Pour cela, il estime qu’il faut être informé et formé pour défendre des droits de l’Homme, ce qui justifie la tenue de ce dialogue.
Ces jeunes ayant déjà participé au programme de formation sur le leadership public de la fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES), rappelle-t-on, seront donc spécifiquement, outillés sur une citoyenneté responsable des jeunes vis-à-vis des droits humains afin d’instituer un cadre de concertation permanent.
Durant ces deux jours les participants se vont échanger et élaborer des grandes lignes du cadre de concertation et une feuille de route.

Dans la même catégorie