AIB Cascade /Finale de la coupe du gouverneur : La SN SOSUCO remporte le trophée AIB Ioba : 72h pour impulser le développement endogène de la commune de Guéguéré AIB Burkina : Save the Children renforce les capacités nutritionnelles des déplacés à Kaya AIB La dégradation des sols au Burkina compromet l’avenir des générations actuelles et futures (BUNASOLS) AGP Mandiana/Forum des jeunes : Plus de 90 jeunes venus des régions de Kankan et Faranah prennent part aux travaux ouverts ce lundi AGP Guinée/Procès des événements du 28 septembre : ‘’Il ne faut pas que le capitaine Dadis ait peur d’affronter la justice de son pays’’ dixit Me Lancinet Sylla AGP Guinée/Procès des événements du 28 septembre : ‘’Ce n’est pas par peur d’affronter les débats que le président Dadis s’est déclaré malade’’, répond Me Antoine Pépé Lamah AGP Guinée/Procès des événements du 28 septembre : L’audience renvoyée au 12 décembre 2022 pour des raisons de santé de l’accusé, Moussa Dadis Camara MAP Les relations maroco- ivoiriennes sont « excellentes » à tous les niveaux (Pdt de l’Assemblée Nationale) MAP Signature à Rabat de cinq Mémorandums d’entente tripartites sur le Gazoduc Nigeria-Maroc

DU MONDE À LA PLACE DE LA NATION CONTRE L’ISLAMOPHOBIE


  7 Novembre      34        Société (40347),

   

Dakar, 7 nov (APS) – La Place de la Nation (ex-Obélisque) a abrité, samedi, un grand rassemblement de protestation contre l’islamophobie en Occident et les caricatures du prophète Mouhammed (PSL), a constaté l’APS.

Cette manifestation, à l’initiative du Rassemblement des sénégalais contre l’islamophobie (RSI), a duré de 10 h à 13 h. Outre la présence de quelque 125 associations islamiques, selon les organisateurs, des représentants de grandes familles religieuses, des personnalités de la société civile, et des anonymes ont pris part à ce rassemblement.

Vêtus en majorité aux couleurs de l’Islam (vert et blanc), les manifestants scandaient par moment ’’touche pas à mon prophète’’, ’’respect à mon prophète’’, brandissaient des pancartes ou aboraient des tee-shirt sur lesquels on pouvait lire en arabe, ’’ensemble pour défendre le prophète Mouhammed’’.

Les initiateurs ont par ailleurs rappelé que cette dénonciation de l’islamophobie et les caricatures blasphématoires sur le prophète de l’Islam s’inscrit dans la même dynamique que les vagues d’indignation dans le monde arabe et musulman qui ont suivi la déclaration du président français Emmanuel Macron affirmant soutenir ’’la caricature au nom de la liberté d’expression’’.

’’Pour quelques raisons que ce soit, tenir des propos choquants et blasphématoires sur une personnalité suivie par plus de 2 milliards de personnes dans le monde n’est rien d’autre qu’une provocation’’, a dit par exemple Cheikh Tidiane Fall dans sa lecture en arabe de la déclaration du RIS.

Dénonçant ce qu’il a appelé un ’’intégrisme laïc’’, il a ajouté que ’’l’Occident qui connait de nos jours un effondrement silencieux de sa civilisation ne doit plus continuer à voir l’Islam comme une menace, mais plutôt une solution en perspective de la restauration des valeurs morales et spirituelles’’.

Ces valeurs ’’dont le monde a plus que besoin aujourd’hui, ont rythmé la vie et les enseignements du prophète Mouhammed’’, a t-il souligné.

Dans la même catégorie