APS LA PANDÉMIE DE COVID-19 POURRAIT GÉNÉRER 20 MILLIONS DE NOUVEAUX PAUVRES EN AFRIQUE (ÉCONOMISTE) APS KAFFRINE : LE COMITÉ RÉGIONAL DE GESTION DES ÉPIDÉMIES À L’ÉCOLE DE L’ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE AIP L’ouverture de nouvelles classes du secondaire envisagée à Sikensi AIP Un mort et un blessé grave dans une collision entre deux camions-remorques à Niakara APS DÉCÈS DU PM IVOIRIEN : MACKY SALL PRÉSENTE SES « CONDOLÉANCES ÉMUES’’ APS EXAMENS ET CONCOURS : MACKY SALL INSISTE SUR LA MOBILISATION DES RESSOURCES FINANCIÈRES LOGISTIQUES ET SANITAIRES APS MACKY SALL POUR L’ACCÉLÉRATION DU PROGRAMME D’ÉRADICATION DES ABRIS PROVISOIRES APS COVID-19 : UN NOUVEAU CENTRE DE TRAITEMENT EXTRAHOSPITALIER À FATICK APS DIOURBEL SE PRÉPARE À UNE MEILLEURE GESTION DES INONDATIONS APS NEWCASTLE ACCEPTE DE PAYER LE PRIX DEMANDÉ POUR KALIDOU KOULIBALY

Dubréka-Santé : 12 Maris-Modèles pour promouvoir la santé sexuelle et reproductive


  15 Novembre      12        Santé (6290),

   

Conakry, 15 nov. (AGP)- « Des hommes invités à créer un cadre idéal dans les foyers en vue de contribuer à la promotion de la santé sexuelle et reproductive chez les femmes », c’est l’objectif visé par le ministère de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance à travers la mise en place d’une école des maris- modèles dans la commune rurale de Falessadé, préfecture de Dubréka.

 

Ce sont 12 hommes qui participent à ce programme de sensibilisation sur l’égalité et le meilleur encadrement des femmes dans les communautés. Et pour renforcer les capacités opérationnelles de ces « 12 maris- modèles » sur le terrain, le ministère de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance a mis à leur disposition des motos et matériels dont la remise a eu lieu vendredi, 15 novembre 2019 à Falessadé en présence des autorités locales.

 

Des motos, mégaphones, lampes-torches et t-shirts au service des 12 personnes volontaires appelées « maris modèles » qui se sont engagés à participer à la promotion de la santé sexuelle et reproductive des femmes par la sensibilisation, surtout au niveau de celles en état de famille, pour limiter la mortalité maternelle et infantile lors des accouchements dans les communautés.

 

La cheffe de la division inclusive des femmes au ministère de l’action sociale, Madame Cissé Hadja Moussè Bangoura qui est le point focal du projet, a invité les bénéficiaires à combler les attentes, en faisant en sorte, que les taux de mortalité maternelle et infantile soient réduits considérablement dans leur communauté.

 

Au nom des bénéficiaires. Abou Bangoura qui fait partie des maris modèles à falessadé, promet que son équipe va mieux s’investir dans la mission qui lui est confiée.

 

A rappeler que c’est un projet en expérimentation mis en œuvre par le ministère de l’action sociale en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) en vue d’assurer aux femmes une meilleure santé dans un environnement vivable. Une initiative qui a enregistré des résultats probants au Niger d’où elle a été copiée.

Dans la même catégorie