APS JOSEPH KOTO SE VERRAIT PLUS À LA TÊTE D’UNE ÉQUIPE NATIONALE QUE D’UN CLUB APS COVID-19 : DAKAR ET THIÈS RESTENT SOUS COUVRE-FEU POUR HUIT JOURS SUPPLÉMENTAIRES APS RÉFRACTAIRE AU TRAFIC D’INFLUENCE, MARÈME FAYE SALL POUR DES SOLLICITATIONS DIRECTES APS JOSEPH KOTO : ‘’C’EST DIFFICILE DE SUIVRE LE CHAN SANS LE SÉNÉGAL’’ APS LA MAIRIE DE DIAMNIADIO ADOPTE UN BUDGET ANNUEL DE PRÈS DE 3,4 MILLIARDS DE FRANCS CFA APS DES SCIENTIFIQUES SE PENCHENT SUR LA FIABILITÉ DES VACCINS CONTRE LE COVID-19 APS DES SÉNÉGALAIS DE PROVINCES CATALANES RÉCLAMENT UN CONSULAT DE PROXIMITÉ APS ABDOULAYE DIOP : « CHEIKH NGAÏDO BÂ ÉTAIT REMARQUABLE PAR SON ÉLÉGANCE SUR TOUS LES PLANS » APS GRAINES D’ARACHIDE : PLUS DE 46.000 TONNES COLLECTÉES, SELON MODOU DIAGNE FADA AIP COVID-19: Des cas graves en réanimation et sous assistance respiratoire (Ministère)

Dubréka/Les infrastructures obtenues à travers le projet ANAFIC provisoirement remises aux communautés bénéficiaires


  31 Décembre      18        Société (27400),

   

Conakry, 31 déc.(AGP)-La préfecture de Dubréka à l’image des autres préfectures du pays a bénéficié de l’appui financier de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités (ANAFIC). Ce qui a permis à toutes les sept(7) collectivités locales de cette préfecture à bénéficier d’infrastructures sociales de base pour faciliter aux communautés bénéficiaires l’accès à des services sociaux de base dignes de nom.
C’est une nouvelle politique de développement gouvernementale initiée par le Président de la République Professeur Alpha CONDE. Une politique dont l’objectif primordial est d’améliorer les conditions de vie des populations par la facilité d’accès aux services sociaux de base.
C’est dans cette perspective et selon les localités que de nouvelles infrastructures sont réalisées à travers le projet ANAFIC dans toutes les 7 communes que dispose la préfecture de Dubréka.
Dans la commune urbaine, Il a été réalisé un centre de santé dans la zone de Kagbélen plateau, la route d’accès au centre-ville qui était dans un état de dégradation très poussé a été réparée.
Dans les communes rurales de Bady, Falessadé, Khorira, Ouassou, Tanènè et Tondon, des écoles ont été construites (au total 12 salles de classe avec forages, latrines et logements du directeur), 4 postes de santé avec logement du chef de poste doté de panneau solaire par endroit, des maisons d’accueil et marchés.
Au total, 15 infrastructures ont été réalisées pour l’ensemble de la préfecture pour un coût global financier estimé à plus de 16 milliards de francs guinéens. Et à date, tous les travaux sont achevés. Les remises provisoires des infrastructures réalisées sont faites à tous les niveaux aux autorités et avec satisfaction car tout a été fait dans les règles de l’art.

Dans la même catégorie