APS PLUS DE 3.000 PERSONNES VACCINÉES DANS LA RÉGION DE THIÈS APS SÉDHIOU : DES VIVRES ET DES PRODUITS HYGIÉNIQUES POUR PLUS DE 300 TALIBÉS APS VINGT-CINQ VILLAGES DE SANDIARA ACCÈDENT À L’EAU POTABLE MAP CAN 2021-U20 (demi-finale): L’Ouganda bat la Tunisie par 4-1 et se qualifie pour la finale AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’OSEFF organise une séance de dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus AIP Côte d’Ivoire-AIP/Quinze cas de Covid-19 enregistrés depuis janvier dans l’Indénié-Djuablin AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 1er/03/2021 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La Confédération des professionnels de la filière bovine s’installe à Séguéla AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Législatives 2021 : la chefferie traditionnelle de Séguéla et la CNDHCI pour un scrutin apaisé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet de déploiement de la SOTRA à Bouaké effectif à la prochaine rentrée scolaire

Education / Le gouvernement clarifie les dispositions en cours pour régulariser la situation des moniteurs dans les universités du Bénin


  20 Janvier      19        Société (29335),

   

Porto-Novo, 20 janv. 2021 (ABP) – La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Ladékan Yayi, représentant le gouvernement invité à se prononcer au parlement sur la situation professionnelle des enseignants du secondaire, fonctionnaire de l’Etat employés comme moniteurs dans les universités nationales du Bénin, a apporté des clarifications aux députés mardi, sur les dispositions en cours pour la régularisation de la situation des enseignants concernés.
A travers une question orale adressée au gouvernement par le député Léon Aden Houésou, la représentation nationale a voulu savoir entre autres, ce qui justifie le refus du ministère de l’enseignement supérieur à régulariser la situation desdits enseignants vu que la loi 2015-18 du 1er septembre 2017 portant statut général de la fonction publique l’autorise dans une proportion de 30 pour cent, et comment expliquer le fait que dans la définition des profils à recruter, le ministère de l’enseignement supérieur n’ait pas pris en compte les fonctionnaires d’Etat du secondaire titulaires du doctorat dont les profils ont déjà reçu un avis favorable du conseil scientifique.
Dans sa réponse, la ministre de l’enseignement supérieur, Eléonore Ladékan Yayi est revenue sur le processus conduisant au recrutement des moniteurs dans les universités nationales du Bénin avant de rappeler que les moniteurs sont des ressources humaines n’ayant pas de statut formel à l’université mais qui aident ou assistent les enseignants du supérieur dans les travaux pratiques, l’encadrement des étudiants, la correction des copies et autres.
Dans le cas d’espèce, souligne-t-elle, il s’agit des enseignants du secondaire, fonctionnaires de l’Etat titulaire d’un Doctorat. Pour cette catégorie de personnel, précise le ministre, il devrait bénéficier en amont d’une autorisation de mise en formation selon le plan de formation du ministère et d’une attestation ou certificat de retour de stage pour constituer un dossier de changement de corps à soumettre à l’étude du ministère en charge du travail et de la fonction publique pour se retrouver dans le corps des assistants. « Mais à ce jour, lorsque nous regardons ce qui se passe dans nos universités, effectivement leur nombre n’est même pas précis puisque parfois cela se passe et échappe même au contrôle de certains responsables au niveau des universités encore moins du ministère », a expliqué Eléonore Ladékan Yayi, avant de rassurer que le ministère ne se refuse pas de s’occuper de cette catégorie de personnes qui aident les universités, mais accompagne le processus selon les priorités de l’Etat et fait en sorte que les actions des uns et des autres soient présentes pour donner des résultats qui impactent bien l’ensemble de la communauté.
Eléonore Ladikan Yayi a par ailleurs, donné des clarifications sur la procédure de recrutement des assistants au profit des universités du Bénin, et éclairé également les députés de la huitième législature sur d’autres questions suscitées par la réponse du gouvernement.

Dans la même catégorie