GNA China ready to lead global economic rebound APS L’ANER EST EN TRAIN D’INSTALLER DES MINI-CENTRALES SOLAIRES DANS LE MONDE RURAL, SELON SON DIRECTEUR GÉNÉRAL APS MALICK DAFF SE SATISFAIT DU RÉSULTAT APS KALIDOU KASSÉ EXPOSE ‘’GIS GIS BU BEES’’, SA NOUVELLE VISION PICTURALE APS COUPE DE LA CAF : LE JARAAF PREND UN LÉGER AVANTAGE LORS DE LA MANCHE ALLER ANP Maradi : Le Président Issoufou Inaugure la route Maradi-Madarounfa-frontières Nigéria ANP Niger : Le parlement adopte le statut du personnel militaire des forces Armées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 29 cas de COVID-19 notifiés le 28 novembre 2020 (Ministère) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Journée internationale des droits de l’enfant: Les parents exhortés à déclarer leurs enfants à l’état civil AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Journée internationale des droits de l’enfant: Les enfants de Bouaflé exhortent leurs parents à maintenir la cohésion sociale

Eglise évangélique du Gabon : Le révérend Augustin Bouengoune réagit face à une cabale médiatique dont il est victime


  19 Novembre      4        Société (25395),

   

Libreville, 19 Novembre (AGP) – Suite à des allégations qui sembleraient diffamatoires, parues dans les réseaux sociaux et différentes presses, le président de l’Eglise évangélique du Gabon (EEG), le révérend Augustin Bouengoune, a donné une importante communication, à ce propos. Il a été question d’éclairer l’opinion et de donner sa part de vérité, ainsi que d’interpeller les membres de sa communauté ecclésiastique sur l’importance de préserver l’unité et la cohésion sociale, au sein de l’église.

Accusé d’avoir détourné une somme de 228 millions de F CFA, et interpellé à ce sujet par des autorités judiciaires, le président de l’Eglise évangélique du Gabon (EEG), le révérend Augustin Bouengoune, à réagi en donnant une importante communication, ce jeudi dans l’enceinte de l’église Baraka mission. Selon ce dernier, L’EEG souffre et continue de souffrir des dénigrements de son identité, des clivages entretenus, des intrigues, et même des invectives, de la spoliation de son patrimoine, de ses finances, de son foncier… et il faut que cela cesse!

«Nous ne pouvons pas être à la fois ceux qui dirigent cette église et ceux qui participent, donc, à sa destruction. Chers amis, peuple de Dieu, prenons la bonne information, auprès de la bonne personne, au lieu d’aller dans tous les sens du dénigrement, parce que, certainement, ça vous fait plaisir de dénigrer, de diminuer et de dévaluer les autres. Ce n’est pas chrétien», a-t-il indiqué.

Si de nombreuses rumeurs ont circulé, dans la presse, sur sa personne, en évoquant plusieurs faits tels que: «Le pasteur président serait en fuite», «Le pasteur président est en train de se cacher», «Le pasteur président est passé aux aveux», le président de l’EEG a tenu à donner sa part de vérité, sur ce dont on l’accuse.

«Chers amis, frère et sœurs en Christ, vous avez appris sans doute que j’aurais détourné une somme de 228 millions aux titres des subventions allouées à l’Enseignement Privé Protestant. Je voudrais vous rassurer que cet argent, qui en réalité n’a rien à avoir avec la subvention de l’Etat, a été alloué à notre ordre d’enseignement sur la scolarité des élèves admis en 6ème et orientés par l’Etat dans nos structures scolaires. Cet argent n’a jamais été détourné», a-t-il rassuré.

En effet, selon le révérend Augustin Bouengoune, il a été interpellé pour répondre à ces supposés bruits de détournement. Et pour démontrer sa bonne foi, il a présenté, aux autorités judiciaires, des justificatifs qui exposent le plan d’utilisation de cet argent. L’enquête poursuivant son cours, il se réserve le droit d’étaler ce sujet, pour l’instant. Toutefois, il se met à la disposition de la Cour des comptes et invite pour qu’on puisse auditer les dix dernières années de l’EEG, afin que la lumière soit faite.

De même, il s’est résolu à combattre toute forme d’inertie tant dans les instances de l’église, de l’enseignement, que dans les œuvres de l’évangélisation. «Chaque parole professée, chaque geste accompli, chaque attitude ou comportement adopté doit concourir à consolider notre unité et à raffermir la cohésion sociale qui nous caractérise. Veillons, donc, de ne point faillir face aux manœuvres du malin. Nous savons que tous, nous sommes exposés au malin. Et à tout moment, il peut nous amener à la dérive, mais veillons. S’il y a des incompréhensions, elles peuvent se régler entre frères. Nous sommes désolés de constater que nos problèmes finissent désormais devant les tribunaux, devant la police. Quelle honte! », a-t-il déploré.

Fort de ce qui précède, celui-ci a pris la décision de reporter, à une date ultérieure, les assises du conseil national, prévu du 13 au 15 juillet dernier. Par ailleurs, avant de rappeler les missions et les valeurs qui fondent cette communauté religieuse, le président de l’EEG a adressé ses sincères félicitations, à l’ensemble de l’église, pour l’observation sans faille des dispositions préventives en vigueur contre la covid-19.

Au moment de conclure sa communication, ce dernier a interpellé les uns et les autres dans la sérénité pour la bonne marche de l’église. Car, l’EEG a besoin de croître, de paix, de sérénité, de l’entente, de l’amour de ses enfants. «Faisons tout pour Jésus-Christ et non pour des hommes», a-t-il conseillé.

Dans la même catégorie