AIP Le maire d’Aboisso pour l’implication des populations dans la gestion de la commune AIP Des équipements et des vivres à une pouponnière de Soubré AIP Série d’incendies « mystérieux » de domiciles à Latokaha MAP Mali : Le SG de l’ONU condamne une attaque contre les Casques bleus MAP Des plasticiens marocains et africains participent à une exposition d’art collective APS L’EXPOSITION DES ŒUVRES DE LÉONARD DE VINCI S’INSCRIT DANS ‘’LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ’’ (PR HAMADY BOCOUM) APS UGB : LES ÉTUDIANTS ENTAMENT UNE OPÉRATION D’EMBELLISSEMENT DU CAMPUS DE SANAR GNA Reopening of schools: Booksellers bemoan low patronage of products APS LIGUE 1 : LES ‘’AFRICAINS’’ TEUNGUETH FC ET JARAAF CONFIRMENT GNA GLOWA schools twenty adolescent girls, five patrons in leadership roles.

Elections générales 2020-2021 : L’ordre de passage des partis politiques dans les medias est désormais connu


  2 Décembre      8        Médias (1563), Politique (14222),

   

Niamey,02 Décembre(ANP)-Le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a procédé, le mardi 1er décembre 2020, au tirage au sort déterminant l’ordre d’enregistrement, de diffusion et de publication des messages des candidats des partis politiques dans les medias.

Ce premier tirage qui s’est déroulé en présence des grands témoins du processus électoral au Niger et des acteurs concernés par les questions électorales, concerne les élections communales et la présidentielle 1er tour.

Le tirage supervisé par Me Amadou Adamou Tanimouddari, huissier de justice à Niamey, s’est déroulé en présence de Mme Marie Laure Digbeu, experte de l’ONG EISA en communication stratégique et medias.

Dans la salle remplie par plusieurs dizaines de personnes, l’huissier de justice a procédé à l’appel nominatif des partis politiques et groupements de partis politiques autorisés par la Cour Constitutionnelle à participer aux prochaines élections communales. Ensuite, il a demandé aux représentants de la centaine de structures politiques autorisées à tirer un à un dans un panier transparent, le numéro de passage de leurs formations dans les medias.

Cette démarche transparente et inclusive, assure le CSC, vise à contribuer à l’organisation d’élections crédibles, équitables et apaisées au Niger. Moins de la moitié des partis politiques reconnus légalement participent à ces élections dont les élus qui en résulteront, considérés comme étant les plus proches des réalités des populations, devront assurer la gestion des communes.

Le deuxième tirage effectué est le plus attendu par la population et les états-majors des partis politiques. Il s’agit de l’ordre de passage dans les medias des candidats autorisés par la Cour Constitutionnelle à briguer la magistrature suprême. Malgré l’importance de ce tirage, certains candidats ne se sont pas donné la peine de se faire représenter à cette séance de tirage au sort.

Sous la supervision de l’huissier de justice et des grands témoins, présents du début à la fin de la cérémonie, le tirage s’est malgré tout déroulé dans de bonnes conditions et dans la transparence.

Le tirage au sort et les activités de régulation des medias menées par le CSC pour les élections de 2020-2021 sont réalisés avec l’appui financier de l’Union Européenne, dans le cadre du projet d’appui au CSC et à la CENI pour des élections crédibles, transparentes et inclusives.

Ce projet est mis en œuvre par l’ONG EISA. Le tirage relatif aux élections législatives, a rappelé le CSC, sera effectué après la publication des listes y afférentes par la Cour Constitutionnelle.

Dans la même catégorie