AIP Six morts dans un éboulement sur un site d’orpaillage près de Loho à Niakara AIP Psgouv 2020: plus de 200 pompes à motricité humaine réparées ou remplacées dans le N’zi AIP Le maire de Samatiguila reconnaissant à sa population pour la victoire de Ouattara MAP Nigeria : Au moins 110 civils tués dans une attaque terroriste MAP Football : Décès de l’ancien international sénégalais Bouba Diop à l’âge de 42 ans APS FOOTBALL : LA GAMBIE REMPORTE LE TOURNOI DE LA ZONE OUEST A DE L’UFOA APS DES ÉLÈVES DE SAINT-LOUIS SENSIBILISÉS SUR LES VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE ANP Maradi : le Chef de l’Etat lance les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Mayahi-Tessaoua-frontière du Nigéria GNA NCCE urges political activists to eschew violence ahead of elections GNA CSOs urged to build stronger partnership to champion agro-ecology

Eliminatoires CAN Cameroun 2021/Gabon-Gambie: un match décidément pas comme les autres


  12 Novembre      41        Sport (4611),

   

Libreville, 12 Novembre (AGP) – Le choc entre le Gabon et la Gambie n’a pas fini de faire parler à quelques heures du coup d’envoi. Et pour ne pas arranger les choses, Marrah Sulayman a été testé positif, donc forfait. Un verdict qui fait jaser en Gambie.

Disons le clairement : le match Gabon-Gambie n’est décidément pas un match comme les autres. Les faits tendent à le démontrer car la tension n’a jamais été aussi forte au moment d’aborder cette première manche de la double confrontation en quatre jours, entre le leader de la poule D, et son dauphin. L’enjeu ayant visiblement pris le dessus sur le jeu, on en est tenté de l’affirmer au regard de l’atmosphère qui entoure ce duel qui n’a certainement pas encore fini de faire parler.

Arrivée en terre gabonaise en début de semaine, la sélection gambienne n’a que très peu communiqué avec son hôte au sujet des modalités administratives devant lui favoriser un meilleur séjour en terre gabonaise. La suite de cette tension palpable a été le choix du staff technique gambien de boycotter la traditionnelle conférence de presse d’avant match. La raison: éviter d’éventuels risques de contamination à la Covid-19.

Un argument certes acceptable, la prudence étant de mise, mais qui peut néanmoins contester quand on sait que cet exercice n’a pour l’heure pas encore été banni dans le protocole entourant les matchs de la Confédération africaine de football (CAF) et que le centre médias du stade de Franceville est suffisamment grand et bien structuré pour faire respecter la distanciation physique telle que recommandée par les autorités sanitaires.

Et dans cette ambiance déjà pesante, l’on a appris que Marrah Sulayman, milieu de terrain de la Gambie, a été testé positif à la Covid-19, donc forfait pour les deux matchs. Un verdict qui a suffi pour mettre la toile gambienne en ébullition et provoquer l’ire de certains internautes qui voient en cela, une façon pour le Gabon de pénaliser leur équipe, en lui privant d’un joueur essentiel.

«Je ne fais pas confiance à ces tests gabonais. Ils devraient prélever leurs propres échantillons et les envoyer quelque part pour les tests de confirmation», a suggéré Dam Dem. Lorsque Fuuji de Kankoila, pense pour sa part que la «CAF aide le Gabon», d’autant que le Marrah Sulayman a quitté la Belgique où ce dernier évolue avec un statut négatif. Mais, c’est surtout la réaction de Tata Singhateh qui résume assez bien la particularité de ce match.

«Ils vont venir en Gambie, faites en sorte que le test d’Aubameyang soit positif», a-t-il préconisé.

La Fédération gabonaise de football (Fégafoot) et le ministère des Sports sont donc avertis de ce que le déplacement à Banjul dans quelques jours ne sera pas de tout repos.

Si les hostilités ont donc été lancées hors du terrain, le verdict sur la pelouse est quant à lui attendu pour ce jeudi soir à 20 heures.

Dans la même catégorie