AIP Côte d’Ivoire –AIP / Le journal  » l’Inter  » rafle le prix du meilleur organe de presse de la CAIDP ANP Des journalistes ouest-africains en formation sur la lutte contre les crimes économiques et financiers ANP Rencontre des Cadres de la Communication : Les participants recommandent un rehaussement des subventions allouées au secteur APS LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER LES RÉFORMES DANS PLUSIEURS SECTEURS APS AGROÉCOLOGIE : DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PEAUFINENT LEUR CONTRIBUTION À LA POLITIQUE AGRICOLE NATIONALE APS MAGAL 2020 : SONATEL RENFORCE SA PRÉSENCE APS VERS UN ALLÉGEMENT FISCAL POUR LA PRESSE ET LE TOURISME SUR LA PÉRIODE 2020-2021 APS LE PRIX DE L’EAU « N’A PAS CONNU D’AUGMENTATION » (PCA SEN’EAU) APS KMS3 : LA LIGNE HAUTE TENSION SERA MISE EN SERVICE AU PLUS TARD EN NOVEMBRE (DG SONES) APS LES JOURNALISTES INVITÉS À CULTIVER UNE VISION GLOBALE DE LA COUVERTURE SANITAIRE UNIVERSELLE

Elysée Munembwe confirme l’engagement ferme de la RDC vis-à-vis des ODD,


  21 Juillet      6        Société (23189),

   

Kinshasa, 21 juillet 2020 (ACP).- Le rapport d’examen national volontaire des Objectifs de développement durable (ODD) constitue un mécanisme clé de recevabilité et de suivi-évaluation qui devrait être largement diffusé afin d’accroitre son appropriation nationale. Car,  il  est un bilan initial des actions de mise en œuvre de l’agenda 2030 pour la RDC.

 

La Vice-premier ministre, ministre du Plan, Elysée Munembwe Tamukumwe,  qui l’a déclaré   lundi à Kinshasa lors de sa présentation, cinq ans après l’adhésion de la République démocratique du Congo (RDC)  au Programme de développement des Nations Unies, a aussi souligné que  ce  rapport   est  un signal fort et un engagement  ferme du gouvernement de la RDC vis-à-vis des organismes internationaux.

 

Pour la ministre du Plan, la non publication de ce document risquerait de faire perdre à la RDC des apports financiers et techniques des partenaires de développement, avant de souligner que ce processus vise, en prélude de l’élaboration des plans de développements provinciaux (PDP), à définir les cibles des ODD qui cadrent avec les priorités, les spécificités et les contextes des provinces.

 

Tout en   saluant les progrès enregistrés par la RDC  dans plusieurs secteurs de développement  traduisant ainsi  les efforts consentis par le gouvernement,  elle a précisé que  beaucoup restait encore  à faire.

 

Toutefois, elle a apprécié l’implication des   partenaires au développement et la participation de l’administration publique ainsi que de la société civile dans l’élaboration et la publication de ce  rapport qui  s’articule autour de six points : le contexte de la mise en œuvre ; l’approche métrologique du rapport ; la politique environnementale ; la mise en œuvre des ODD ; le quid  du principe  de laisser personne pour compte ainsi que la conclusion.

 

Progrès accomplis dans la mise en œuvre du programme

 

« C’est pour la première fois depuis l’adoption des 17 Objectifs de développement durable(ODD) par les Nations-Unies en 2015,  que la RDC a rendu compte des mesures prises et  les progrès accomplis dans la mise en œuvre du programme durable à l’horizon 2030 », a fait savoir Mme la vice-premièr ministre, ministre  en révélant    que ce rapport  a été adopté en Conseil des ministres le 5 juin dernier, et avait été préalablement validé par l’Observatoire congolais des objectifs de développement durable (OCDD) aux termes  d’un l’atelier technique impliquant toutes les parties prenantes à la mise en œuvre de ces ODD en RDC.

 

Elle a également  apprécié des progrès significatifs enregistrés dans plusieurs domaines sociaux tels que la santé procréative maternelle, néonatale et infantile qui ont connu des fortes améliorations, quand bien même la situation dans ce secteur demeure préoccupante. De même que l’égalité entre les sexes, bien qu’en progrès, demeure encore en deçà du seuil requis.

 

Satisfaction  de l’OCDD

 

Quant au coordonnateur-adjoint de l’Observatoire congolais du développement durable (OCDD), Philémon Fulutoma, il a souligné que la présentation du rapport d’examen national volontaire des objectifs de développement durable marque l’engagement sans faille d’une forte volonté politique qui fera de la RDC un pays où le bien-être politique est assuré et un pays qui est en mouvement au niveau des Nations-Unies.

 

Il s’est déclaré satisfait, bien que la publication  dudit rapport  soit intervenue à un moment où l’économie du monde est  secouée par la pandémie mondiale de la Covid-19.

 

  1. David Mclachlan-Karr représentant du système des Nations-Unies, a, au nom des partenaires au développement, fait savoir que l’ENV constitue l’un de mécanismes qui facilite le partage de succès et permet de renforcer la cohérence partant de la force et de la faiblesse relatives à l’agenda 2030.

 

Pour lui, la présentation de ce  rapport est un moment historique qui aidera désormais la RDC à tirer bénéfice d’un instrument capable de la hisser au développement.

 

La vice-première ministre, ministre du Plan, Elysée Munembwe Tamukumwe, avait présenté par  vidéoconférence, tenue le 16 juillet 2020 dernier, ce rapport  au Forum politique de Haut niveau (FPHN) des Nations-Unies.

Dans la même catégorie