AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Economie bleue : Vers l’élaboration d’un projet banquable pour la région des Grands Ponts AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Journée mondiale du Sida : la population de Transua invitée à se faire dépister AIP Un responsable de la société civile de Bondoukou donne des solutions pour le maintien d’une paix durable en Côte d’Ivoire AGP Gabon: Des tests d’orientation des nouveaux bacheliers 2020 à partir du 07 décembre prochain AGP Gabon: La bonne gouvernance et la lutte contre la corruption évoquées en conseil de cabinet à la Primature AGP Journée mondiale de lutte contre le Sida : 51.000 personnes infectées pour 26.000 sous traitement au Gabon APS PLUS DE 50 MILLIARDS POUR LES PÊCHES ET L’ÉCONOMIE MARITIME EN 2021 ANP Télévision Numérique Terrestre au Niger : Lancement à Tillabéri d’une campagne nationale de sensibilisation ANP Niger : Le Budget général 2021 de l’Etat s’équilibre en recettes et en dépenses à 2.644,53 milliards AGP Gabon : Une partie du commissariat de Police de Mounana emportée par les flammes

EMIGRATION IRRÉGULIÈRE : LES PARENTS INVITÉS À DISSUADER LES CANDIDATS


  5 Novembre      9        Société (25512),

   

Ndiassane, 5 nov (APS) – Le Khalife général de Ndiassane, par la voix de son porte-parole Serigne Pape Abdourahmane Kounta, a invité, jeudi, les parents à dissuader les enfants qui veulent tenter l’émigration irrégulière au péril de leur vie.

’’Le Khalife invite les parents à discuter avec les candidats à l’émigration clandestine. On ne force pas le destin, car lorsqu’il y a mort d’homme c’est toute la nation qui en pâtit’’, a dit Pape Abdourahmane Kounta, lors de la cérémonie officielle de la 137-ème édition du Gamou de Ndiassane.

Il s’exprimait en présence des autorités locales et du ministre en charge du Tourisme Alioune Sarr venu représenter le chef de l’Etat en compagnie du ministre de l’Artisanat Pape Amadou Ndiaye et celui de l’Economie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diattara.

’’Des jeunes qui bravent l’océan à bord de pirogues, à la quête d’un idéal, est d’une tristesse sans nom pour les familles mais aussi pour le pays’’, a-t-il regretté.

’’Nous ne conseillerons jamais un de nos fidèles à se lancer dans ce genre d’aventure’’, a-t-il dit, non sans inviter les jeunes Sénégalais au patriotisme.

Les responsabilités sont partagées entre gouvernants et gouvernés, selon le guide religieux qui a invité l’Etat à trouver des solutions, tout en exhortant les jeunes à explorer d’autres voies et moyens pour arriver au succès.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a évoqué dans un communiqué un bilan de 140 morts, suite à l’explosion le 23 octobre, d’une embarcation qui transporterait quelque 200 personnes. Le bilan a été contesté par les autorités sénégalaises.

Les 26 et 27 octobre, la Mauritanie, pays voisin du Sénégal, a annoncé avoir ‘’sauvé’’ 295 candidats sénégalais à l’émigration irrégulière en partance pour l’Espagne.

D’après l’OIM, au moins 414 personnes seraient mortes cette année en tentant de rejoindre les Iles Canaries.

Dans la même catégorie