AIP Une véhicule part en fumée sur l’axe Férédougou-Minignan AIP COVID-19: Quatre nouveaux cas enregistrés jeudi APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ AIP Un incendie ravage des magasins au marché central de Bonoua AIP Bédié regagne Daoukro après un an d’absence GNA Two jailed 26 years over attempted robbery GNA Care International and Mars Incorporated to empower women cocoa farmers ANP Le Gouvernement nigérien adopte sa Déclaration de Politique Générale GNA Gyamfi’s double powers Kotoko past Ebusua Dwarfs INFORPRESS Le président de la FCF défend que toutes les institutions sportives soient auditées

EN 2019, LE MARCHÉ SÉNÉGALAIS DU MÉDICAMENT REPRÉSENTAIT 150 MILLIARDS DE FRANCS CFA (OFFICIEL)


  5 Novembre      21        Santé (10344),

   

Dakar, 5 nov (APS) – Le marché sénégalais du médicament représentait 229 millions d’euros, environ 150 milliards de francs CFA en 2019, a indiqué jeudi le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Action sociale, Alassane Mbengue.

‘’Le marché sénégalais du médicament s’élevait, en 2019, à 229 millions d’euros, soit 150 milliards de francs CFA dont 20% pour le public et 80 pour le privé’’, a-t-il dit lors d’un atelier consacré au projet de relance de l’industrie pharmaceutique, une initiative du Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent.

M. Mbengue rappelle que le Sénégal importe plus de 90% de ses médicaments. Selon lui, cette dépendance vis-à-vis de l’étranger a été difficilement ressentie par le secteur pharmaceutique depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19.

‘’Notre dépendance vis-à-vis de l’extérieur dans le domaine de la pharmacie et des médicaments nous a été rappelée de manière brutale par la pandémie de Covid-19, avec les mesures de restriction prises par les pays exportateurs de médicaments vers le Sénégal’’, a-t-il souligné.

Selon lui, c’est pour cette raison que le président de la République a demandé au gouvernement d’inverser cette tendance. ‘’C’est énorme, et cette somme pèse lourdement sur la balance commerciale du pays. Il nous faut une industrie pharmaceutique locale’’, a dit M. Mbengue.

Dans la même catégorie