AIP FENACMIS 2019: Les festivaliers exhortés à être des porte-étendards de leurs régions AIP Le CHR rassure sur sa volonté à devenir un centre de santé d’excellence AIP Des assistantes de directions se forment à la sauvegarde de données numériques AIP Côte d’Ivoire/ En fin de mission les ambassadeurs des Pays-Bas et de Belgique font leurs adieux au président Ouattara INFORPRESS Porto Novo: Borboleta “tuta absoluta” dizima culturas de tomate e repolho com prejuízos de milhares de contos INFORPRESS Fogo: Master plan de turismo das ilhas do Fogo e da Brava identifica duas dezenas de projectos prioritários AIP Côte d’Ivoire/ La seconde phase d’un projet de prévention contre les grossesses non désirées lancée à Méagui AIP Un mort et un blessé dans une collision de motos AIP Consultation populaire sur les causes des crises sociales à Divo APS POUR UNE ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE GRATUITÉ DE LA CMU

En 42 ans, la BAD a investi 4,6 milliards USD dans plusieurs secteurs en Ethiopie (Responsable)


  13 Septembre      74        Economie (24310), Finance (3799),

   

Rabat, 13 sept 2017 (MAP), La Banque africaine de développement (BAD) a investi en Ethiopie 4,6 milliards de dollars, depuis 1975, dans les domaines social, des transports, de l’énergie et de l’agriculture, entre autres, a indiqué l’Institution, citée par l’Agence de presse éthiopienne.

Le gouvernement de l’Éthiopie a utilisé de façon efficiente tous les fonds qu’il a obtenus de la Banque africaine de développement, a indiqué Nyamajeje Calleb Weggoro, un responsable de la banque pour l’Afrique de l’Est, qui conduit une délégation de haut niveau de l’Institution Calleb Weggoro, pour s’enquérir de plusieurs projets de développement, dont le corridor routier Addis Abeba-Nairobi-Mombasa, la centrale d’Alaba et l’autoroute Mojo-Hawassa.

Lors d’une conférence de presse, tenue mardi à Addis-Abeba, Weggoro a indiqué que le but de la visite de la délégation était d’examiner l’état d’avancement des projets financés par la BAD en Éthiopie, en particulier dans les secteurs des transports et de l’énergie.

Lors de la visite du projet de la route Addis-Abeba-Nairobi-Mombasa « nous avons observé des progrès substantiels qui ont été réalisés spécialement à 300 km d’Ageremariam à Moyale ».

La route franchit la frontière entre l’Éthiopie et le Kenya à Moyale. La longueur du tronçon éthiopien, entre Hawassa et Ageremariam, est d’environ 197 km, contre 122 km pour le tronçon kenyan, entre Turbi et Moyale. La construction et la réhabilitation de ces deux tronçons s’inscrivent dans le cadre des efforts des gouvernements éthiopien et kényan pour promouvoir les échanges et l’intégration économique régionale entre les deux pays, et le développement socio-économique des sous-régions.

Selon le responsable, quelque 80 pour cent du projet de la route Addis-Abeba-Nairobi-Mombasa, du côté de l’Ethiopie, est terminé, alors que le côté kényan a finalisé sa part.

L’Ethiopie devrait compléter la partie restante du projet d’ici la fin de 2018, a-t-il dit.

En ce qui concerne le projet d’amélioration des systèmes de transport et de transmission de l’électricité à l’échelle du pays, il a déclaré qu’il est essentiel de fournir de l’énergie aux parcs industriels et à la communauté.

Le portefeuille actuel des investissements bancaires est d’environ 1,6 milliard de dollars et comprend les 22 opérations en Ethiopie, a-t-il indiqué, précisant que sur le montant total, le secteur des transports prend 33 pc des parts, le secteur social 16 pc, l’eau 11 pc et le secteur privé 16 pc.

Auteur
MOHAMMED FARHANE, ABD

Dans la même catégorie