AIP La chefferie du département de Niakara reconnaissante au chef de l’État pour avoir sacrifié « son honneur et sa réputation » pour le peuple AIP La 22ème édition du prix Ebony reportée en janvier 2021 ANP Niamey : Le Premier Ministre reçoit le Sous-Directeur de l’Afrique Occidentale au Ministère français des affaires étrangères ANP Célébration à Dosso de la 7ème édition de la Journée Nationale de la liberté de Presse GNA Tema East NPP to report acts of violence to GNA Vote massively for NPP in the December polls-Addai GNA Some names missing from the special voting list GNA Election 2020: EC satisfied with progress of special voting GNA Special Voting starts in Ernest in UE GNA NDC government to absorb fees of tertiary students

En visite à Niamey, la Ministre française de la Défense se félicite de la collaboration entre les forces militaires des pays du Sahel


  2 Novembre      14        Politique (13161),

   

Niamey, 02 novembre (ANP) – Le Président de la République Issoufou Mahamadou  a accordé, en début de matinée de ce lundi 02 novembre 2020 à son Cabinet, une audience à la Ministre de la Défense de France, Mme Florence Parly, venue discuter des derniers développements de la situation sécuritaire au Niger et au Sahel.

Après avoir rappelé que la France et le Niger ont été marqués par la terrible attaque de Kouré, qui a coûté la vie à deux (2) Nigériens et à six (6) humanitaires français le 9 août dernier, soulignant que cet événement a profondément ému la France, Mme Parly a voulu remercier le Niger, « particulièrement  les Forces de Défense et de Sécurité pour leur réactivité à la suite de l’attaque et leur soutient pendant l’enquête ».

La Ministre de la Défense française a aussi salué la coopération judicaire et militaire entre les deux pays, avant d’indiquer que « la France est consciente des efforts qui sont fournis par l’ensemble des acteurs pour stabiliser le Niger », tout en assurant que « la France et le Niger resteront unis dans ce long combat contre le terrorisme, parce que la menace est toujours présente au Sahel et les groupes terroristes actifs ».

Mme Parly a également salué l’engagement et la bravoure dont font preuve les forces armées nigériennes au sein des opérations qui sont menées au niveau national et au sein de la force conjointe du G5 Sahel, rappelant qu’il y a 11 mois les pays du G5 Sahel et la France, avec leurs alliés  et leurs partenaires internationaux, ont décidé de la mise en place d’un nouveau cadre de coordination qu’est la Coalition Internationale pour le Sahel « afin de mieux répondre à la crise sécuritaire au Sahel ». Ce qui, a-t-elle dit, a déjà permis d’enregistrer des résultats positifs.

En effet, selon elle, « la coordination accrue entre les forces armées nigériennes et la force barkhane a permis une meilleure appréhension de la menace et des nombreuses victoires sur les groupes armées terroristes, notamment dans la zone des trois frontières (Burkina-Mali-Niger).

« Nous entendons poursuivre cet élan positif en favorisant l’implication de tous les pays membres de la coalition à travers un engagement renforcé aux nombreuses forces multinationales qui sont présentes au Sahel dont, entre autres, la force Takouba, l’EUTM, la MUNUSIMA, ainsi qu’une participation accrue au Secrétariat de la coalition qui sera prochainement installé à Bruxelles », a rassuré la Ministre française de la Défense.

Sur un tout autre plan, Mme Florence Parly s’est dit solidaire du Niger face aux conséquences économiques et sanitaires que ce pays a subies du fait de la pandémie du coronavirus et des inondations ayant provoqué « une grave crise économique et humanitaire ». « Je salue la mobilisation des Nigériens ainsi que les réponses qui ont été apportées par les autorités », a-t-elle déclaré.

La Ministre française en charge de la Défense a aussi souligné le rôle déterminant joué par le Niger et le Président Issoufou Mahamadou dans la gestion de la crise politique au Mali, notant que « la nomination des nouvelles autorités au Mali ouvre la voie à la mise en place d’une transition civile dont les autorités auront la responsabilité d’organiser des élections générales transparentes et démocratiques ».

Notons que cette audience s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur de France au Niger et du Ministre nigérien de la Défense Nationale.

Dans la même catégorie