AIP Sortie officielle du mouvement « les jeunes motivés de Zozoribougou » à Korhogo AIP Des OSC du Bounkani renforcent leurs capacités sur le concept et les outils de la redevabilité sociale AIP COVID-19: 16 nouveaux cas et 52 guéris le 22 septembre 2020 AIP La région de la Marahoué, capitale de la Côte d’Ivoire le temps d’une visite d’État APS COVID-19 : LA QUASI-TOTALITÉ DES CHEFS DE MÉNAGES APPLIQUENT AU MOINS UN GESTE BARRIÈRE (ÉTUDE) APS UN PROTOCOLE SANITAIRE ÉLEVÉ SUR LA LIGNE MARITIME ZIGUINCHOR-DAKAR (COMMANDANT) APS CASAMANCE : UN PROJET D’ÉNERGIE SOLAIRE CIBLE 21.000 FEMMES RURALES (PROMOTEURS) APS RÉMUNÉRATION SUR COPIE PRIVÉE : LA COMMISSION REMET SA DÉCISION À LA TUTELLE APS PLAIDOYER POUR ’’UN RÔLE ACTIF’’ DES FILLES ET DES FEMMES DANS LA GESTION DES RESSOURCES ÉNERGÉTIQUES APS PERTES D’EMPLOIS, DIMINUTION DE REVENUS : LA MAJORITÉ DES MÉNAGES IMPACTÉE PAR LA CRISE SANITAIRE (ANSD)

Entretien à Niamey entre l’Envoyé Spécial des Etats-Unis pour la région du Sahel et le Président Issoufou


  14 Septembre      2        Politique (11273), Securité (1597),

   

Niamey, 14 Sept (ANP) – Le Président de la République Issoufou Mahamadou s’est entretenu, ce lundi 14 septembre 2020 au Palais de la Présidence, avec l’Envoyé Spécial des Etats-Unis d’Amérique pour la région du Sahel, Dr J. Peter Pham, accompagné de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Niger, M. Eric Whitaker.

A sa sortie d’audience, Dr J. Peter Pham a déclaré à la presse avoir eu une réunion fructueuse avec le Président Issoufou Mahamadou et l’a remercié pour sa disponibilité pour débattre des questions d’intérêt commun au Niger et au Sahel.

Le diplomate américain a ensuite déploré la perte de vies humaines et les dégâts matériels causés par les inondations sans précédent qu’a connues cette année le Niger et présenté ses condoléances aux familles endeuillées, tout en rassurant de l’engagement du peuple américain à aider le peuple nigérien pendant cette période difficile.

« L’Agence américaine pour le Développement International est prête à fournir une aide humanitaire indispensable pour répondre aux besoins des personnes touchées par les inondations », a-t-il annoncé, avant d’expliquer que la création de son poste d’Envoyé Spécial pour la région du Sahel par le Secrétaire d’Etat reflète l’engagement du Gouvernement américain dans la région.

« Ma fonction est un élément diplomatique clé pour assurer une attention très particulière au Sahel et rassembler tous les éléments de notre réaction aux crises immédiates, ainsi qu’un engagement à long terme avec des partenaires précieux comme le Niger », a-t-il ajouté.

« En effet, a-t-il poursuivi, le Département d’Etat a une approche diplomatique globale du Sahel. L’objectif de notre cadre diplomatique pour le Sahel est que les Gouvernements dans la région s’attaquent aux raisons profondes de l’insécurité, maîtrisent la propagation de la violence et stabilisent la région pour une meilleure coordination de l’aide et le soutien fournis par les inter-agences américaines et la communauté internationale ».

« A ce titre, a-t-il indiqué, nous avons discuté de la situation au Mali avec le Président Issoufou », précisant que « les Etats-Unis d’Amérique se joignent à l’Organisation des Nations-Unies (ONU), à l’Union Européenne (UE) et à l’Union Africaine (UA) pour appeler tous les acteurs à s’engager dans le dialogue et la retenue et à réaffirmer le droit de manifester pacifiquement ».

« Nous soutenons les appels de la CEDEAO en faveur de la nomination d’un Président civil et d’un Premier Ministre d’ici le 15 septembre et d’une transition d’un an pour ramener le Mali à l’ordre constitutionnel grâce à des élections libres et équitables », a-t-il par ailleurs souligné.

Au  cours de cette audience, il a également été question de l’engagement continu des Etats-Unis sur le plan diplomatique et programmatique pour aider à créer les conditions d’une capacité accrue de l’Etat ; la bonne gouvernance et des élections libres, justes, transparentes et pacifiques.

« Nous avons également noté que la liberté de la presse et la liberté d’expression sont des éléments importants d’une démocratie saine », a soutenu l’Envoyé Spécial, avant d’indiquer que « les Etats sahéliens doivent assumer l’entière responsabilité de répondre aux besoins et aux attentes de leurs citoyens. Ce qui implique d’assurer la justice et la responsabilité pour les violations des droits humains commises par les forces de sécurité ».

« En l’absence de cet engagement, aucun degré d’engagement international n’est susceptible de réussir », a-t-il ajouté, tout en soulignant que « si les Gouvernements, en particulier leurs forces de sécurité, violent les droits de l’homme, cela sape leur crédibilité auprès de leurs citoyens et, partant, leur capacité à lutter contre l’extrémisme violent ».

« En conséquence, le récent rapport de la Commission Nationale des Droits de l’Homme sur les violations des droits de l’homme est une préoccupation majeure pour nous et nous avons soulevé cette préoccupation auprès du Président Issoufou », a informé le diplomate américain, selon qui, « le Gouvernement nigérien doit tenir pour responsables les auteurs des violations des droits de l’homme présumées d’une manière à la fois rapide et transparente ».

Notons que Dr J. Peter Pham est chargé de coordonner l’engagement américain avec les partenaires internationaux et régionaux tels que les Etats membres du G5 Sahel et la CEDEAO afin de mettre fin à la menace des organisations extrémistes violentes (OEV) et empêcher que la menace des OEV n’affecte d’autres zones, ainsi que pour soutenir la mise en œuvre de l’Accord d’Alger et les efforts régionaux pour stabiliser la région des trois frontières du Mali, du Burkina Faso et du Niger.

Dans la même catégorie