AIP Côte d’Ivoire- AIP/ La police de Bonon sensibilise les élèves à la non-violence AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La chefferie traditionnelle du Zanzan pour une élection présidentielle apaisée AIP Côte d’Ivoire-AIP /Présidentielle 2020 : les chefs traditionnels de Tiassalé mis en mission de sensibilisation pour un scrutin apaisé AGP Gabon/ Koulamoutou: Le proviseur du lycée de l’Alliance chrétienne sollicite le soutien des bonnes volontés AGP Gabon: Lancement officiel des activités du CNEE à Koulamoutou AGP Football/Forfait en Coupe de la Caf: le Gabon risque gros GNA Libya’s warring factions agree to allow transport across the country GNA Slovenian leader warns nation to « sober up » as COVID-19 case numbers surge GNA Moderna: vaccine could get emergency US approval by December ANG Saneamento urbano/Presidente da CMB qualifica de positiva a operação de remoção de oficinas nas bermas de estradas

Environ 1,6 million d’Ivoiriens sortis de la pauvreté (Alassane Ouattara)


  24 Septembre      3        Politique (12117),

   

Abidjan, 24 sept 2020 (AIP) – Le président ivoirien, Alassane Ouattara, dans une adresse à l’occasion de la 75e session de l’Assemblée générale des Nations unies par visioconférence, a révélé qu’environ 1,6 million d’Ivoiriens ont été sortis de la pauvreté sur la période 2011-2018.

« (…) mon pays a engagé des réformes vigoureuses qui ont permis de faire reculer la pauvreté de 15,6 points de pourcentage en huit ans », a indiqué M. Ouattara, qui a souligné que la lutte contre la COVID-19 ne doit pas annihiler les efforts en matière de lutte contre la pauvreté.

Selon lui, une étude régionale sur la pauvreté de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et de la Banque mondiale confirme que la Côte d’Ivoire est passée d’un taux de pauvreté de 55,01% en 2011 à 39,4% en 2018.

Le chef de l’Etat a fait observer que cette performance est soutenue par des statistiques récentes de la Banque mondiale, qui montrent que le produit intérieur brut (PIB) par tête d’habitant de la Côte d’Ivoire a plus que doublé, passant de 1120 dollars US en 2011 à 2290 dollars US en 2019.

Cela fait de la Côte d’Ivoire le pays avec le plus fort revenu par tête d’habitant dans la sous-région ouest-africaine.

«Ces performances, la Côte d’Ivoire les doit à une économie dynamique portée par une gouvernance rigoureuse, qui nous a permis, au cours des neuf dernières années, de réaliser un taux de croissance moyen de 8% par an », a justifié Alassane Ouattara qui a annoncé une projection du taux de croissance en 2021 à environ 7,9% contre environ 1,8% en 2020 dû à la Covid.

Dans la même catégorie