AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Ramadan 2021: Amadou Koné apporte son soutien à la communauté musulmane de Bouaké AIP Côte d’Ivoire-AIP/Laurent Tchagba confie ses missions gouvernementales et la vie de la Nation à Dieu AIP Côte d’Ivoire – AIP/ La famille d’Hamed Bakayoko promet de toujours aider les populations de Séguéla AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Covid-19: Le Secrétaire d’Etat N’Guessan Lataille et son cabinet font le vaccin AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des jeunes de Daloa sensibilisés sur les notions d’honneur, d’intégrité et de richesse GNA Christians asked to put their dreams into action GNA Let’s use social media to win souls for Christ GNA Eliminate fear from your mind- Rev Fr Amonoo GNA Let’s use the inner dimensions of our faith to change our attitudes – Dr Koney GNA Chiefs, Family Heads urged to live in harmony

ENVIRON 3860 VILLAGES ACTUELLEMENT RACCORDÉS AU RÉSEAU DE LA SENELEC (OFFICIEL)


  15 Décembre      88        Société (31011),

   

Dakar, 15 déc (APS) – Au total, 3860 villages du Sénégal sont désormais raccordés au réseau de la SENELEC, la société nationale d’électricité, contre 1625 en 2012, a affirmé, vendredi, à Dakar, le secrétaire général du ministère du Pétrole et des Energies, Adama Diallo.

‘’En 2012, on avait sur l’ensemble du territoire national, 1625 villages raccordés au réseau de la SENELEC, aujourd’hui, nous sommes à environ 3860 villages, grâce aux efforts fournis par le gouvernement’’, a-t-il dit.

« En 2012, on était en laser avec 170.000 abonnés en milieu rural, aujourd’hui nous en sommes à 326.000 », a-t-il dit dans un entretien avec des journalistes, lors d’une journée dédiée à son département, à l’occasion de la 27ème édition de la Foire internationale de Dakar (FIDAK).

Selon le secrétaire général du ministère du Pétrole et des Energies, « l’impact de l’énergie comme pilier dans la croissance économique du Sénégal, notamment le troisième pilier du PSE, reste indéniable ».

« En 2012, tout le monde se rappelle des coupures intempestives d’électricité. C’était plusieurs heures de coupure, une difficulté pour l’économie (…) » en particulier, a souligné Adama Diallo.

A l’en croire, grâce aux efforts consentis par l’Etat, « le défi de la production a été relevé », ce qui a permis à la SENELEC de travailler actuellement sur le réseau, le transport et la distribution.

« Enormément de milliards ont été consentis à ce secteur, pour que le peuple comprenne que nous travaillons pour lui et que les populations puissent utiliser l’énergie pour le développement et l’éclairage », a-t-il fait valoir.

Il a toutefois déploré « le coût élevé » des factures d’électricité, qui bloque selon lui l’envol économique et social du Sénégal.

Avec les nouvelles stratégies adoptées, le Sénégal utilisera « d’ici 2025 » le gaz qu’il a découvert pour remplacer l’ensemble de machines de la SENELEC.

« Ces machines qui étaient au fuel seront » alors au gaz « pour avoir le Shop Energy de qualité et à moindre coût », a-t-il ajouté.

Cela devrait permettre « d’attirer l’ensemble des investisseurs dans le domaine des industries énergétivores afin de s’installer au Sénégal et de créer des emplois », a-t-il avancé.

AMN/BK/ASB

Dans la même catégorie