MAP L’ambassadeur Hilale saisit le SG de l’ONU et le CS sur les violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf MAP Conférence de l’Institut américain «Brookings»: M. Bourita met en avant les réformes audacieuses du Maroc sous l’impulsion de SM le Roi MAP L’initiative noble de SM le Roi d’aider les pays africains en temps de pandémie, un modèle de solidarité intra-africaine (ministre kényane des AE) MAP Jusqu’à 500 millions de DH pour l’aménagement de Harhoura, une destination touristique prisée MAP Hilale démystifie auprès du SG de l’ONU et du CS la campagne hystérique de l’Algérie et du « polisario » sur la situation au Sahara MAP M. Amara plaide pour une mise en œuvre optimale du chantier de l’éducation routière MAP Rencontre à Oujda sur le droit d’accès à l’information APS LE GOUVERNEMENT INVITÉ À HÂTER LA CONCRÉTISATION D’UN PROJET DE POLYCLINIQUE DE DERNIÈRE GÉNÉRATION APS MACKY SALL VA SE FAIRE VACCINER, JEUDI (MÉDIA) APS VACCINATION : MACKY SALL PRÔNE UN ’’PLAIDOYER SOUTENU’’ ET UNE ’’MOBILISATION COMMUNAUTAIRE’’

Environnement / Les populations du Mono invitées à observer la loi interdisant l’utilisation des sachets plastiques non biodégradables


  19 Janvier      12        Société (29177),

   

Porto-Novo, 19 Janv. 2021 (ABP) – La Directrice départementale du cadre de vie et du développement durable (DDCVDD) des départements du Mono et du Couffo, Bernadette Baï Ahouangbé Fanou a, dans un entretien lundi avec l’ABP, appelé les populations du Mono à respecter scrupuleusement la loi n°2017-39 du 26 décembre 2017 portant interdiction de la production, de l’importation, de l’exportation, de la commercialisation, de la détention, de la distribution et de l’utilisation des sachets en plastique non biodégradable en République du Bénin, dont la phase répressive s’annonce pour bientôt.
Après plus de deux ans de sensibilisation des populations sur la loi n°2017-39 du 26 décembre 2017, la phase répressive va démarrer bientôt et tout contrevenant a-t-on appris, « aura à faire avec la justice ». Pour amener donc les populations du département du Mono à ne pas tomber sous le coup de la loi, la directrice départementale du cadre de vie et du développement durable, Bernadette Baï Ahouangbé a exhorté à respecter scrupuleusement cette loi. Selon la DDCVDD-Mono, ceux qui détiennent, vendent, utilisent ou distribuent les sachets non biodégradables seront verbalisés et traduits devant la justice conformément à la loi. Cette phase répressive qui s’annonce pour bientôt, fait-elle savoir, « n’est que la suite du processus en matière de gestion de l’environnement.
Les sachets non biodégradables ne pouvant pas être interdits d’utilisation sans les mesures d’accompagnement, la DDCVDD a rassuré des dispositions prises par le gouvernement à travers le ministère du cadre de vie et du développement durable à cet effet. Les importateurs, a-t-elle signalé, et des structures agréées pour fabriquer les sachets biodégradables sont identifiés, et ces types de sachets existent déjà sur le marché. Pour elle, si les gens continuent d’utiliser les sachets non biodégradables c’est parce que, précise-telle, « ils sont encore sur le marché ». Toujours pour la DDCVDD, les sachets biodégradables ont moins d’impact sur l’environnement et il suffit juste aux commerçants d’aller vers les distributeurs pour s’en procurer afin d’amener la population à changer de comportement.

Dans la même catégorie