AGP Des bulldozers attendus dans les zones inondables MAP SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside à Kénitra la cérémonie de sortie de la 19è promotion du Cours supérieur de défense et de la 53è promotion du Cours État-Major MAP Honoris United Universities accompagne 54 jeunes femmes entrepreneures du continent africain AGP Bientôt une usine d’assemblage et de montage de tablettes AGP Kankan-Education :1680 candidats à l’examen de sortie des écoles professionnelles session 2019. AGP Assemblée nationale : Adoption du projet de loi relatif à l’usage des armes par la gendarmerie nationale. ANP Journée mondiale contre la drogue 2019 : destruction d’importants stocks des stupéfiants Konni ANP Le Niger veut réduire le taux de prévalence basée sur le genre de 28,4% à 15,4% d’ici 2021 ANG Dois golos em três minutos dão triunfo aos Camarões contra a Guiné-Bissau na abertura do grupo F ANG Bissau acolhe ateliê sobre redução de capturas de tartarugas e aves marinhas na Sub-Região

Environnement/semaine européenne du climat : Une conférence de presse de l’EU sur le changement climatique


Lomé, le 28 juin (ATOP) – La Délégation de l’Union européenne (UE) a organisé une conférence de presse le mardi 27 juin à Lomé sur le changement climatique.
Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la protection de l’environnement en général et en particulier la « Semaine européenne du climat », a été conjointement animée par les ambassadeurs de l’UE Nicolas Berlanga Martinez, l’ambassadeur de France au Togo, Marc Fonbaustier et  l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Christoph Sanders.
Elle vise à sensibiliser les populations sur les efforts consentis, les actions à mener et les attitudes à adopter pour lutter contre le réchauffement de la planète.
Les communications ont porté notamment sur l’accord de Paris et les efforts fournis par l’UE, la France et l’Allemagne dans la lutte contre le changement climatique.
L’accord de Paris sur le changement climatique, entré en vigueur le 4 novembre 2016, est déjà ratifié par 148 pays et lutte pour un avenir à un faible taux d’émission.

Les trois diplomates dans leurs interventions ont réitéré l’engagement des Etats membres de l’Union européenne à mettre en  œuvre l’accord de Paris sur leur territoire et à s’impliquer au niveau international.

Selon l’ambassadeur Berlanga Martinez, l’accord de Paris entend réduire les émissions d’au moins 40% d’ici 2030 grâce aux priorités accordées à l’efficacité énergétique et à l’essor des énergies renouvelables dans les Etats de l’Union européenne. Ces Etats sont déterminés à aider le Togo à faire face au changement climatique.  A cet effet, l’UE a appuyé le Togo avec 7 milliards de F CFA le 31 mars passé pour réduire sa vulnérabilité climatique en préservant les ressources forestières, les sols et l’efficacité énergétique. Il a également expliqué que les  mesures relatives au changement climatique contribuent à la réduction des émissions évaluées à 22% depuis 1990 tandis que le PIB a augmenté de 50% ainsi qu’à la création des emplois, des entreprises et des technologies.
Pour l’ambassadeur de France, Marc Fonbaustier, le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) et l’Agence Française de Développement (AFD) mettent en œuvre des projets tels que les sensibilisations, appui-conseil aux médias, aux universités et aux jeunes sur l’ensemble du territoire togolais. Il a également annoncé qu’il est prévu en 2018 un examen des efforts collectifs que les Etats ont entrepris au regard des engagements contractés pour limiter le réchauffement de la planète.
Le diplomate Christoph Sanders a pour sa part, rappelé l’engagement de son pays à accompagner et à appuyer le Togo à travers ses ministères de la Coopération (BMZ) et de l’environnement (BMUB) et des structures telles que GIZ, KfW, Croix Rouge. Ainsi, il a souligné que depuis 2014, l’Allemagne a mis 20 milliards de F CFA à la disposition du Togo pour la réalisation d’une multitude de projets et de programmes dans divers domaines dont la politique, l’environnement, l’agriculture, le développement rural.

L’ambassadeur de l’UE a saisi cette occasion pour remettre un trophée au journaliste togolais Daniel Addeh Midodji, gagnant du « prix Lorenzo Natali 2017 ». Le prix Lorenzo Natali est initié pour récompenser les efforts d’un journaliste pour la défense de la démocratie, de l’environnement et du développement. Il est dédié à un journaliste de la presse écrite et de la presse en ligne qui travaille pour les médias locaux.

Le prix comprend une somme de 5.000 euro et un trophée. Cette année marque le 25e anniversaire du « Prix Lorenzo Natali pour le journalisme ».
ATOP/ TYM/AA

Dans la même catégorie