NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Environnement/semaine européenne du climat : Une conférence de presse de l’EU sur le changement climatique


Lomé, le 28 juin (ATOP) – La Délégation de l’Union européenne (UE) a organisé une conférence de presse le mardi 27 juin à Lomé sur le changement climatique.
Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la protection de l’environnement en général et en particulier la « Semaine européenne du climat », a été conjointement animée par les ambassadeurs de l’UE Nicolas Berlanga Martinez, l’ambassadeur de France au Togo, Marc Fonbaustier et  l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Christoph Sanders.
Elle vise à sensibiliser les populations sur les efforts consentis, les actions à mener et les attitudes à adopter pour lutter contre le réchauffement de la planète.
Les communications ont porté notamment sur l’accord de Paris et les efforts fournis par l’UE, la France et l’Allemagne dans la lutte contre le changement climatique.
L’accord de Paris sur le changement climatique, entré en vigueur le 4 novembre 2016, est déjà ratifié par 148 pays et lutte pour un avenir à un faible taux d’émission.

Les trois diplomates dans leurs interventions ont réitéré l’engagement des Etats membres de l’Union européenne à mettre en  œuvre l’accord de Paris sur leur territoire et à s’impliquer au niveau international.

Selon l’ambassadeur Berlanga Martinez, l’accord de Paris entend réduire les émissions d’au moins 40% d’ici 2030 grâce aux priorités accordées à l’efficacité énergétique et à l’essor des énergies renouvelables dans les Etats de l’Union européenne. Ces Etats sont déterminés à aider le Togo à faire face au changement climatique.  A cet effet, l’UE a appuyé le Togo avec 7 milliards de F CFA le 31 mars passé pour réduire sa vulnérabilité climatique en préservant les ressources forestières, les sols et l’efficacité énergétique. Il a également expliqué que les  mesures relatives au changement climatique contribuent à la réduction des émissions évaluées à 22% depuis 1990 tandis que le PIB a augmenté de 50% ainsi qu’à la création des emplois, des entreprises et des technologies.
Pour l’ambassadeur de France, Marc Fonbaustier, le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) et l’Agence Française de Développement (AFD) mettent en œuvre des projets tels que les sensibilisations, appui-conseil aux médias, aux universités et aux jeunes sur l’ensemble du territoire togolais. Il a également annoncé qu’il est prévu en 2018 un examen des efforts collectifs que les Etats ont entrepris au regard des engagements contractés pour limiter le réchauffement de la planète.
Le diplomate Christoph Sanders a pour sa part, rappelé l’engagement de son pays à accompagner et à appuyer le Togo à travers ses ministères de la Coopération (BMZ) et de l’environnement (BMUB) et des structures telles que GIZ, KfW, Croix Rouge. Ainsi, il a souligné que depuis 2014, l’Allemagne a mis 20 milliards de F CFA à la disposition du Togo pour la réalisation d’une multitude de projets et de programmes dans divers domaines dont la politique, l’environnement, l’agriculture, le développement rural.

L’ambassadeur de l’UE a saisi cette occasion pour remettre un trophée au journaliste togolais Daniel Addeh Midodji, gagnant du « prix Lorenzo Natali 2017 ». Le prix Lorenzo Natali est initié pour récompenser les efforts d’un journaliste pour la défense de la démocratie, de l’environnement et du développement. Il est dédié à un journaliste de la presse écrite et de la presse en ligne qui travaille pour les médias locaux.

Le prix comprend une somme de 5.000 euro et un trophée. Cette année marque le 25e anniversaire du « Prix Lorenzo Natali pour le journalisme ».
ATOP/ TYM/AA

Dans la même catégorie