ABP Bientôt un nouveau code pétrolier pour règlementer le secteur pétrolier au Bénin ABP 36,5 milliards F Cfa pour la protection de la côte à l’Est de Cotonou et la viabilisation du site de construction logements sociaux à Abomey-Calavi ABP Signature à Malanville d’un accord de partenariat entre la FNEN-DADDO et l’ASPEB sur la transhumance transfrontalière. AIB Acquittement  de Laurent Gbagbo et procès du putsch manqué, en vedettes dans la presse burkinabè Inforpress Inforpress e Instituto Camões rubricam protocolo de cooperação para aprimoramento e capacitação profissional da agência Infropress Restauração da Capela Gótica da Igreja de Nossa Senhora do Rosário arranca em Fevereiro e será concluída em Dezembro de 2019 Inforpress Futebol: Fabrício Duarte apita jogo de apuramento da Taça das Confederações AGP Le président Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence Inforpress Fogo: Segunda fase de reabilitação do Complexo Educativo Eduardo Gomes Miranda inaugurada na sexta-feira AIB Le Burkina veut améliorer la qualité de son climat d’affaire

Ethiopie : 375 millions dollars de la BM pour soutenir le programme national d’électrification


  7 Mars      37        Economie (21983), Finance (3696),

   

Rabat, 07/03/2018 (MAP) – La Banque mondiale vient d’approuver un crédit de l’Association internationale de développement (IDA) de 375 millions de dollars pour soutenir les efforts continus de l’Ethiopie visant à atteindre l’accès universel à l’électricité à l’horizon 2025, rapporte mercredi l’Agence éthiopienne de presse (ENA).

Le nouveau crédit soutiendra directement le Programme national d’électrification (NEP), qui nécessite un investissement estimé à 1,5 milliard de dollars sur les cinq premières années, afin d’électrifier environ 1 million de foyers, selon la même source.

Et d’estimer que concrètement, la mise en place du projet passera par l’extension du réseau électrique, l’apport de services énergétiques hors réseau ainsi que des réformes institutionnelles et l’amélioration des capacités des acteurs du secteur.

« A travers ce programme (NEP) nous espérons faciliter l’accès à l’électricité pour tous les Éthiopiens d’ici à 2025 », a indiqué la directrice régionale de la Banque mondiale pour l’Ethiopie, le Soudan et le Soudan du Sud, Carolyn Turk, citée par ENA.

Le 27 novembre 2017, les autorités éthiopiennes ont annoncé la mise sur pied d’un programme d’électrification dénommé «Lumière pour tous» qui ambitionne d’améliorer l’accès à l’électricité à travers tout le pays.

A en croire les données officielles du ministère éthiopien de l’Hydraulique, de l’irrigation et de l’électricité, moins de la moitié de la population éthiopienne, estimée à plus de 100 millions d’habitants, a accès à l’électricité.

Selon les autorités éthiopiennes, le programme «Lumière pour tous» permettra aux zones rurales de l’Ethiopie d’avoir accès à l’électricité à partir de sources renouvelables comme l’énergie solaire, géothermique et autres et aidera également à résoudre durablement les problèmes de coupures de courant dans les zones urbaines.

L’Éthiopie dispose des plus grandes capacités de production de l’électricité en Afrique subsaharienne, avec près de 100% provenant de l’énergie renouvelable (principalement de l’hydroélectricité) et de vastes ressources énergétiques solaires, éoliennes et géothermiques largement inexploitées, selon l’Agence éthiopienne de presse.

Le Programme national d’électrification est aligné sur les deux objectifs du Groupe de la Banque mondiale: mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée, cadre de partenariat national pour l’Éthiopie, Objectif 7 de développement durable et Initiative d’énergie durable pour tous.

Le défi énergétique reste toutefois une priorité en Ethiopie. Il s’agit d’un secteur qui se trouve au cœur du deuxième Plan quinquennal de développement (le GTP II 2015-2020) du pays. Selon le gouvernement, l’objectif est d’accroître les capacités de production de 4 284 mégawatts à 17 347 mégawatts d’ici à 2020, tout en les diversifiant pour réduire la dépendance à l’hydroélectricité, qui compose actuellement près de 90% du mix électrique.

D’autre part, le projet du barrage éthiopien « Grande renaissance »‘ (GERD) sur le Nil bleu – lancé en 2012 et doté d’une capacité de production de 6.450 mégawatts- permettra aussi au pays d’amorcer un bond économique en mettant un terme à l’image éculée d’une Éthiopie en proie à la famine et à la pauvreté.

L’Ethiopie ambitionne d’élever sa capacité hydroélectrique à 40.000 MW d’ici 2035, principalement grâce aux eaux du Nil.

Dans la même catégorie