MAP SM le Roi préside la cérémonie d’inauguration de l’écosystème du Groupe PSA au Maroc, une nouvelle illustration de l’excellence du « Made in Morocco » INFORPRESS INSP garante que a mortalidade infantil no período neonatal não é alarmante mas sim um desafio – INSP INFORPRESS Jorge Santos considera que o Tribunal de Justiça da CEDEAO é um instrumento privilegiado para proteger os cidadãos INFORPRESS Ministro do Turismo defende trabalho articulado entre Governo e privados para que cruzeiristas gastem mais no país ANP Mécanisme d’évacuation d’urgence des réfugiés : plus de 1300 évacués de la Libye au Niger réinstallés (HCR) AIB Les archivistes, les documentalistes et les bibliothécaires dénoncent les difficiles conditions de travail AIB Le président du Faso Roch Kaboré « ne semble pas comprendre que la réconciliation nationale est la seule voie de salut pour le Burkina Faso » (Yacouba Isaac) AIB Burkina : Le président Kaboré reçoit un rapport sur la libre circulation des personnes et des biens ACI CONGO: NÉCESSITE POUR LES ETATS D’HARMONISER LES POLITIQUES POUR FAIRE RÉGNER LA SÉCURITÉ ACI CONGO: CÉLÉBRATION DU 25EME ANNIVERSAIRE DU PARTENARIAT POUR LA CONSERVATION DU PARC NOUABALE-NDOKI

Ethiopie : 375 millions dollars de la BM pour soutenir le programme national d’électrification


  7 Mars      47        Economie (23980), Finance (3780),

   

Rabat, 07/03/2018 (MAP) – La Banque mondiale vient d’approuver un crédit de l’Association internationale de développement (IDA) de 375 millions de dollars pour soutenir les efforts continus de l’Ethiopie visant à atteindre l’accès universel à l’électricité à l’horizon 2025, rapporte mercredi l’Agence éthiopienne de presse (ENA).

Le nouveau crédit soutiendra directement le Programme national d’électrification (NEP), qui nécessite un investissement estimé à 1,5 milliard de dollars sur les cinq premières années, afin d’électrifier environ 1 million de foyers, selon la même source.

Et d’estimer que concrètement, la mise en place du projet passera par l’extension du réseau électrique, l’apport de services énergétiques hors réseau ainsi que des réformes institutionnelles et l’amélioration des capacités des acteurs du secteur.

« A travers ce programme (NEP) nous espérons faciliter l’accès à l’électricité pour tous les Éthiopiens d’ici à 2025 », a indiqué la directrice régionale de la Banque mondiale pour l’Ethiopie, le Soudan et le Soudan du Sud, Carolyn Turk, citée par ENA.

Le 27 novembre 2017, les autorités éthiopiennes ont annoncé la mise sur pied d’un programme d’électrification dénommé «Lumière pour tous» qui ambitionne d’améliorer l’accès à l’électricité à travers tout le pays.

A en croire les données officielles du ministère éthiopien de l’Hydraulique, de l’irrigation et de l’électricité, moins de la moitié de la population éthiopienne, estimée à plus de 100 millions d’habitants, a accès à l’électricité.

Selon les autorités éthiopiennes, le programme «Lumière pour tous» permettra aux zones rurales de l’Ethiopie d’avoir accès à l’électricité à partir de sources renouvelables comme l’énergie solaire, géothermique et autres et aidera également à résoudre durablement les problèmes de coupures de courant dans les zones urbaines.

L’Éthiopie dispose des plus grandes capacités de production de l’électricité en Afrique subsaharienne, avec près de 100% provenant de l’énergie renouvelable (principalement de l’hydroélectricité) et de vastes ressources énergétiques solaires, éoliennes et géothermiques largement inexploitées, selon l’Agence éthiopienne de presse.

Le Programme national d’électrification est aligné sur les deux objectifs du Groupe de la Banque mondiale: mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée, cadre de partenariat national pour l’Éthiopie, Objectif 7 de développement durable et Initiative d’énergie durable pour tous.

Le défi énergétique reste toutefois une priorité en Ethiopie. Il s’agit d’un secteur qui se trouve au cœur du deuxième Plan quinquennal de développement (le GTP II 2015-2020) du pays. Selon le gouvernement, l’objectif est d’accroître les capacités de production de 4 284 mégawatts à 17 347 mégawatts d’ici à 2020, tout en les diversifiant pour réduire la dépendance à l’hydroélectricité, qui compose actuellement près de 90% du mix électrique.

D’autre part, le projet du barrage éthiopien « Grande renaissance »‘ (GERD) sur le Nil bleu – lancé en 2012 et doté d’une capacité de production de 6.450 mégawatts- permettra aussi au pays d’amorcer un bond économique en mettant un terme à l’image éculée d’une Éthiopie en proie à la famine et à la pauvreté.

L’Ethiopie ambitionne d’élever sa capacité hydroélectrique à 40.000 MW d’ici 2035, principalement grâce aux eaux du Nil.

Dans la même catégorie