AIP Côte d’Ivoire/JIF 2019 dans le Bounkani: D’importants dons offerts aux groupements féminins AIP Un nouveau bureau MCC chargé de l’égalité entre les genres ouvert en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ Deux monuments en construction pour embellir Touba AGP Le Maroc sollicité pour la mise en place d’un Institut supérieur de formation agricole au Gabon AIP Côte d’Ivoire/ Un atelier sur le droit communautaire UEMOA à Abidjan AIP Côte d’Ivoire/ Des séances de dépistage du cancer du col de l’utérus à Yamoussoukro Inforpress Moradores de Cidadela vão pedir na justiça suspensão das actividades do posto de combustível da Enacol Inforpress Bolsa de Acesso à Cultura vai financiar mais 70 escolas e associações a nível nacional Inforpress Porto Novo: Rede de água contempla centena de famílias em Lombo Figueira, Ribeirão Fundo e Água das Caldeiras AIP La Première dame de Côte d’Ivoire appelle à l’accélération des réformes pour le développement du secteur privé et la promotion de l’entrepreneuriat féminin

Eugène Diomi Ndongala libéré sous conditions


  20 Mars      28        Justice (2154),

   

Kinshasa, 20 mars (ACP).- Le ministre d’Etat en charge de la Justice et garde des sceaux, Alexis Thambwe Mwamba, a libéré sous conditions le condamné Eugène Diomi Ndongala, par un arrêté signé le 20 mars et rendu public le même jour.

Selon l’arrêté, il est demandé à Diomi Ndongala de ne pas encourir une peine privative de liberté entre la période s’étendant du 20 mars au 8 avril, de ne pas causer du scandale par sa conduite, de ne pas se livrer à des déclarations et activités politiques de nature à troubler l’ordre public et le bon fonctionnement des institutions étatiques.

Il lui est aussi demandé de ne pas sortir du territoire national sans l’autorisation préalable du Procureur général près la Cour de cassation, de ne pas se rendre dans aucun point de sortie du territoire national pendant toute la durée de l’épreuve , de ne pas se retrouver dans un périmètre de 500 mètres d’une école des filles pendant les heures des cours et de se présenter chaque lundi devant le Procureur général près la Cour de cassation.

Pour le ministre, la libération définitive sera acquise à l’intéressé si la révocation n’est pas intervenue avant le 8 avril 2023.

M. Diomi Ndongala, président du parti politique, la Démocratie chrétienne (DC), a été condamné le 26 mars 2014 par la Cour suprême de justice à 10 ans de servitude pénale principale pour viol à l’aide de violence, exposition d’enfants à la pornographie, détention d’enfants et tentative de viol d’enfants.

Dans la même catégorie