AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique : Point de la situation de la COVID-19 au 20/09/2020 APS VINGT-SIX NOUVELLES INFECTIONS DE COVID-19 APS MACKY SALL SOULIGNE L’IMPORTANCE POUR LES PRODUCTEURS DE CONSTITUER DES COOPÉRATIVES AGRICOLES AIP Les membres du Rotory de Daloa et de Bouaflé à œuvrer pour le bien-être des populations malgré la pandémie de la Covid AIP Les leaders communautaires de Man sensibilisés sur la pratique de l’avortement thérapeutique AIP Cinquante tricycles remis aux femmes du Gôh, dans le cadre du programme social du gouvernement AIP Le plan national de gouvernance expliqué aux acteurs de la société civile de Daloa AIP Une campagne de sensibilisation sur la prévention des conflits électoraux lancée à Man AIP Une coordination des cadres du RHDP de Ferkessédougou installée AIP Le Conseil régional du N’zi offre des complets de pagne aux femmes de la région

Extradition d’Alex Saab: la défense fera appel de la décision de la cour d’appel de Barlavento


  5 Août      7        Justice (863),

   

Mindelo, 05 août (Inforpress) – L’avocat du citoyen vénézuélien Alex Saab a confirmé qu’il ferait appel de la décision de la cour d’appel de Barlavento d’extraire le Vénézuélien aux États-Unis d’Amérique, afin d’être jugé dans ce pays.
« Nous avons été informés de la décision du tribunal hier (lundi) et nous avons un délai de dix jours pour déposer l’appel et nous le ferons à temps », a déclaré João do Rosário à inforpress. Selon la même source, la décision de la cour d’appel de Barlavento «n’a pas plu» à la défense, car «il n’y a pas de crime et pas de raison d’extradition».
Les trois juges de la cour d’appel de Barlavento, dans un jugement du 31 juillet, ont décidé l’extradition du citoyen vénézuélien Alex Saab Nain Moran vers les États-Unis d’Amérique afin d’être jugé dans ce pays.
Selon le jugement auquel Inforpress a eu accès, aux États-Unis, ce citoyen vénézuélien, originaire de Colombie, va être jugé pour huit crimes, l’un de «complot en vue de commettre du blanchiment d’argent» et sept de «blanchiment d’instruments monétaires» mentionnés dans l’ordonnance de l’accusation du dossier et dans la demande faite par le ministère public.

Dans la même catégorie