AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le MACRA de Koumassi remporte le tournoi de maracana de « l’Amitié de l’Est » à Bondoukou AIP Côte d’Ivoire-AIP/A Man, des activités socioculturelles et sportives pour promouvoir la cohésion sociale en milieu estudiantin AIP Côte d’Ivoire –AIP / 99 cas de violences basées sur le genre enregistrés à Tabou GNA China ready to lead global economic rebound APS L’ANER EST EN TRAIN D’INSTALLER DES MINI-CENTRALES SOLAIRES DANS LE MONDE RURAL, SELON SON DIRECTEUR GÉNÉRAL APS MALICK DAFF SE SATISFAIT DU RÉSULTAT APS KALIDOU KASSÉ EXPOSE ‘’GIS GIS BU BEES’’, SA NOUVELLE VISION PICTURALE APS COUPE DE LA CAF : LE JARAAF PREND UN LÉGER AVANTAGE LORS DE LA MANCHE ALLER ANP Maradi : Le Président Issoufou Inaugure la route Maradi-Madarounfa-frontières Nigéria ANP Niger : Le parlement adopte le statut du personnel militaire des forces Armées

FAAPA/Haut Katanga : Le Premier ministre honoraire du Kenya salue la coopération entre la RDC et la Zambie


  21 Novembre      3        Santé (8117),

   

Lubumbashi, 21 novembre 2020(ACP).-Le Premier ministre honoraire du Kenya, Raila Odinga en séjour à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Katanga, a salué vendredi la coopération bilatérale entre la RDC et son pays dans les domaines des infrastructures, mines et énergie.

Au cours d’un entretien avec le gouverneur du Haut Katanga, Jacques Kyabula Katwe au gouvernorat à Lubumbashi, il a été envisagé la possibilité de renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays.Les deux personnalités ont également discuté sur les difficultés énergétiques que connaît la RDC ainsi que la carence en aliments à laquelle est confrontée le Haut Katanga. 

Raila Odinga a promis d’être l’interlocuteur et de persuader les hommes d’affaires du Kenya d’investir en RDC en général et dans le Haut Katanga en particulier.Le Premier ministre honoraire du Kenya avait été accueilli jeudi à l’aéroport international de la Luano par le gouverneur Jacques Kyabula Katwe.

Le Franc congolais en relative stabilité à l’indicatif au cours de la semaine du 16 au 22 novembre 2020
Kinshasa, 21 novembre 2020 (ACP)-.Le Franc congolais (FC) est connu une relative stabilité à l’indicatif par rapport à la devise américaine, en se changeant à 1.966 (mille neuf cent soixante-six) FC pour un dollar contre 1965 (mille neuf cent soixante-cinq) FC, au cours de la semaine du 9 au 15 novembre 2020, indique la Banque centrale du Congo (BCC) dans sa mercuriale sur le rapport du taux de change de la monnaie nationale par apport aux différentes devises.
Au cours de la même période sous examen, le FC s’est resté stable sur le marché parallèle, en se négociant à 2.012 (deux mille-douze) FC pour un dollar américain.
L’appréciation de la devise nationale sur le marché parallèle et la stabilité relative sur le marché interbancaire est tributaire de la politique du gouvernement et de la BCC qui vise à contenir l’inflation, indique le compte rendu du Comité de conjoncture économique que le Premier ministre a présidé mardi à l’hôtel du gouvernement.
Selon le la réunion du Comité de conjoncture économique tenue mercredi de la semaine sous examen, la situation macroéconomique est demeuré stable en République démocratique du Congo tant sur le plan des cours des métaux que sur le plan de l’inflation et du taux de change.
Cette stabilité, précise le Comité de Conjoncture économique, est due à la maîtrise des paramètres économiques par le gouvernement central, la Banque centrale du Congo (BCC), les opérateurs économiques et le soutien du peuple congolais.
Selon le compte-rendu fait par le vice-Premier ministre et ministre du Budget, Jean Baudouin Mayo Mambeke, les cours des métaux sont à la hausse particulièrement le prix du cuivre sur le marché international. Ce métal est vendu à 7.013 (sept mille, treize) dollar américains la tonne métrique tandis que le cobalt a connu légère perte de sa valeur non négligeable sur le même marché. Toutefois, le Comité de conjoncture note également que les autres métaux sont en hausse et que la production minière se maintient.
En ce qui concerne les perspectives économiques à fin décembre, le vice-Premier ministre a indiqué que celles-ci à court terme ont été examinées pour terminer l’année en maintenant stable, le cadre macro-économique dans un contexte de pression en termes des dépenses face aux faibles moyens financiers disponibles.
Pour rappel, l’économie de la République démocratique du Congo (RDC) est confrontée aux difficultés consécutives à la pandémie de COVID-19. Le pays a, comme à travers tous les autres pays du monde, subi des chocs qui ont portés un préjudice sur la croissance économique tirée du début de l’année 2020. Les dernières estimations de la croissance économique sur base des données à fin juin de l’année 2020 en cours, renseignent une contraction de l’économie congolaise de -1,7% moins importante que celle estimée en mars 2020 qui était de -2,4%. Actuellement, avec la poursuite des investissements dans le secteur productif, notamment l’agriculture et l’énergie, la RDC est sur la voie de la diversification économique qui lui permettra de relever son économie. A cela s’ajoute la montée des exportations des produits miniers avec la Chine, suite à la réouverture des frontières après la maitrise de la pandémie de Covid-19.

Dans la même catégorie