ANP Le Comité animations culturelles et loisirs offre un concert de remerciement GNA Ghana reports on progress of implementation of SDGs at 2019 HLPF GNA Minority Leader submits nomination forms for fifth term GNA Don’t sacrifice others in the name of media freedom, NMC urges journalists GNA NPP National Chairman hosts leadership of NPP Loyal Ladies GNA Final framework on Safe and Responsible Journalism to be ready in November ACP Les membres du FCC appelés au respect de la vision de leur autorité morale ACP L’installation des membres du bureau définitif du Sénat fixé au samedi 27 juillet ACP Un envoyé spécial du Président Félix Tshisekedi à Washington ANP Dosso : Lancement de la caravane nationale de présentation des lauréats en journalisme

Fastjet à Nairobi: Un environnement concurrentiel pour Kenya Airways


  6 Janvier      44        Economie (24404), Entreprises (1271),

   

Rabat, 06 janv. 2016 (MAP) – La compagnie aérienne internationale low-cost Fastjet se prépare à lancer une ligne entre la Tanzanie et le Kenya, ce qui risque d’intensifier la concurrence pour « Kenya Airways » (KQ) et son associé « Precision Air » qui exploitent les mêmes routes, croit savoir le journal du milieu d’affaires « Business Daily ».

La compagnie britannique Fastjet envisage, dans son budget, des vols quotidiens de Dar es Salaam et Kilimandjaro (Tanzanie) à l’aéroport international Jomo Kenyatta (JKIA) de Nairobi « à des prix relativement moins cher que les deux principaux transporteurs Kenya Airways et « Precision Air » desservant actuellement ces destinations, poursuit la même source.

Kenya Airways, qui fait face déjà à une pression accrue des compagnies aériennes du Golfe sur ses lignes africaines avec 42 vols par semaine à destination de la Tanzanie, possède 41,23 pc de la compagnie tanzanienne « Precision Air ».

« Fastjet Tanzanie a reçu une autorisation du gouvernement kényan pour exploiter des vols entre le Kenya et la Tanzanie en vertu de l’accord bilatéral des services aériens entre les deux pays », a ajouté « Business Daily », citant un communiqué de la compagnie.

Les vols aller-retour de l’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi à destination de l’aéroport international Julius Nyerere, de Dar es-Salaam, et de l’aéroport international de Kilimandjaro, opéreront quotidiennement en utilisant des avions Airbus A319 de Fastjet avec une capacité de 156 passagers, précise le journal.

La compagnie low-cost a levé, en avril dernier, 7,5 milliards de shillings (1 dollar = environ 102 shillings) pour financer sa pénétration sur le marché africain, a ajouté le quotidien.

L’Autorité de l’aviation civile du Kenya (KCAA) avait rejeté, en novembre dernier, la demande d’octroi d’une licence à Fastjet, pour exploiter des liaisons internationales à travers le Kenya, le but étant de « protéger » la compagnie nationale Kenya Airways. Elle lui a, toutefois, accordé une « licence domestique » lui permettant de relier Nairobi, Eldoret, Wajir, Mombasa et Kisumu.

Fastjet avait l’intention d’exploiter des vols internationaux à destination et en provenance de l’Europe, du Moyen-Orient, de l’Ouganda, du Zimbabwe et du Soudan du Sud, entre autres, avec le déploiement d’une flotte allant jusqu’à 34 appareils Airbus A319.
En 2012, Kenya Airways a créé une filiale low-cost appelée JamboJet. La compagnie pratique le partage de code avec plusieurs compagnies, dont Air France, Air Malawi, Air Mauritius et KLM.

FR—BI.
KS-SK.

Dans la même catégorie