Inforpress Praia: Adolescente desaparecido e familiares acusam autoridades de falta de colaboração na busca GNA Ronidany set to create biggest residential hub in Ghana GNA MTN launches 2021 MoMo Month, calls for utilisation of payment platforms GNA Collins Dauda, four others granted bail in $200 Saglemi Housing Project Scandal GNA Court remands man over robbery ABP Société / Des agriculteurs de Banikoara sommés de respecter les couloirs de passage des animaux du corridor Banikoara-Kandi ABP Religion / Le nonce apostolique visite les handicapés du centre diocésain Béthesda de Lokossa ABP Gouvernance / Renforcement des capacités des agents des collectivités locales de Malanville sur la déontologie administrative ABP Coopération / La Chine offre un important lot de matériels et d’équipements de bureau à l’Assemblée nationale du Bénin ABP Social / Les promoteurs des centres d’accueil sensibilisés sur l’importance de l’ordonnance de placement et de retrait de l’enfant en milieu institutionnel

FATICK : PLUS D’UN MILLIARD DU PROJET « AGRI-JEUNES » POUR DES ACTIVITÉS EN FAVEUR DES JEUNES


  16 Novembre      60        Agriculture (2236),

   

Dakar, 16 nov (APS) – Le Projet d’appui à l’insertion des jeunes ruraux et agri-preneurs ou Projet « Agri-jeunes » prévoit d’investir 1 milliard 143 millions 759 mille 540 francs CFA en 2021 dans des activités économiques rentables pour les jeunes de la région de Fatick, a appris dimanche l’APS.

« Une enveloppe de 1 milliard 143 millions 759 mille 540 francs CFA est prévue en 2021 pour être investie dans des activités économiques rentables pour les jeunes mais aussi des activités de renforcement de capacité et de facilitation à l’insertion des jeunes de la région de Fatick », a déclaré Youssou Nong, ingénieur polyvalent et responsable du projet.

Il s’entretenait avec des journalistes ce week-end au terme d’un atelier de validation du Plan travail et budget annuel (PTBA) régional du Projet « Agri-jeunes ».

II a précisé que dans ce cadre, il est prévu, pour l’année 2021, de financer 750 jeunes âgés de 15 à 35 ans et en quête d’insertion à « raison de 400 000 francs CFA, pour une enveloppe globale 300 millions de francs CFA ».

Une subvention de 400.000 francs CFA a été « préalablement dimensionnée », qui « pourra changer en fonction de la filière choisie et de l’activité à exercer, par le jeune en quête d’insertion », a-t-il précisé.

« Pour l’autre groupe de bénéficiaires, a-t-il poursuivi, il s’agit de jeunes sélectionnés » pour devenir des agri-preneurs qui seront « appuyés pour avoir une police d’assurance de façon dégressive grâce à une enveloppe globale de 793 millions de francs CFA. »

Pour être sélectionné, tout jeune doit faire une manifestation d’intérêt, à travers notamment des comités de sélection et d’attribution de subventions d’installation des jeunes.

Selon lui, dans le contexte de la recrudescence de l’émigration irrégulière des jeunes, « le processus doit être très prompt, très accéléré à partir d’aujourd’hui, pour permettre aux jeunes de résister à la tentation » d’émigrer clandestinement.

« Nous ne nous permettrons plus d’allonger ce processus d’attribution des subventions et des financements », a-t-il averti.

« Nous voulons finaliser ce processus de sensibilisation et d’information très rapidement, permettre aux jeunes de capter et se positionner par rapport aux opportunités de ce projet », a-t-il souligné.

Il estime que « cela pourra peut-être annihiler l’ardeur de vouloir partir, avec l’arrivée pour bientôt, en début janvier 2021, des premiers financements et subventions aux jeunes pour les installer dans leurs métiers après capacitation ».

Le projet « Agri-jeunes » est financé à hauteur de 54 milliards de francs CFA par l’Etat du Sénégal et plusieurs de ses partenaires au développement. D’une durée de six ans (2020-2025), il va intervenir dans huit régions que sont Fatick, Diourbel, Kaffrine, Kaolack, Louga, Sédhiou, Thiès et Ziguinchor.

Ces régions sont situées entre les quatre zones agro-écologiques du Sénégal, à savoir les Niayes, le Bassin arachidier, la Zone sylvo-pastorale, la Basse et Moyenne Casamance.
sénégalaise (APS)

Dans la même catégorie