MAP Accident d’autocar dans le nord du Ghana: Au moins 60 morts INFORPRESS Corredor “Praia-Dakar-Abijan” é um dos maiores projectos de infra-estruturação da CEDEAO – Governo INFORPRESS Santo Antão: Olavo Correia no Porto Novo para inaugurações e lançamento do programa de estágios profissionais INFORPRESS São Vicente: Vale a pena lembrar a história da hidrobase de Calheta – Reitor da Uni-Piaget ANP Journée mondiale de l’eau : Rendre cette ressource accessible à tous d’ici 2030 AIP La ville de Casablanca est un hub de la Smart City en Afrique (Dg Casa Events) AIP Une convention signée pour l’achat de 200.000 t de noix de cajou origine Côte d’Ivoire AIP Un groupe vietnamien veut implanter une usine de transformation de l’anacarde en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire: Félix Anoblé exhorte les acteurs des PME à plus de professionnalisme MAP Le Maroc, l’OCDE et le Conseil mondial de l’eau s’associent en faveur de la sécurité de l’eau en Afrique

Fatima Zahra Ammor, un leadership au féminin


  26 Mai      44        Economie (22866), LeaderShip Feminin (411),

   

Rabat, 26 mai 2015 (MAP) – Souriante, dynamique et soucieuse de mener sa mission, non sans un excellent sens de l’organisation, Fatima Zahra Ammor, l’une des rares femmes-commissaires de pavillons de l’exposition universelle « Expo-2015 » de Milan, est ravie de voir la foule se presser devant l’entrée du pavillon-Kasbah.

« C’est un vrai succès. Le pavillon reçoit plus de 9000 visiteurs par jour en ce mois de mai, considéré comme la basse saison », s’est-elle réjouie.

On constate d’emblée le timbre de voix et l’attitude affable, qui traduisent un enthousiasme sans faille et un sens aigu de responsabilité et d’amour envers tout ce qu’elle fait. Omniprésente partout, à la majestueuse Kasbah et ses jardins, Mme Ammor affiche une détermination farouche à faire de la participation du Maroc à cet événement planétaire dédié au thème « Nourrir la planète, Enérgie pour la vie », un succès à tous les niveaux.

Née en 1967 à Rabat, d’un père grand commis de l’Etat et d’une mère enseignante, dans une famille qui compte six filles, Fatima Zahra Ammor a été nommée en avril 2014, sur Hautes instructions de SM le Roi, Commissaire Générale du Maroc pour Expo Milan 2015, avec pour mission de piloter la participation marocaine à cet événement d’envergure internationale. Son challenge : réussir l’exploit en 13 mois chrono.

Alors que la plupart des pavillons avaient déjà jeté les fondations, elle met de côté son activité professionnelle et s’investit d’arrache-pied dans le projet. Elle consulte les meilleurs prestataires au Maroc et à l’étranger, constitue une petite équipe en qui elle a confiance, et « avance rapidement » car, dit-elle, « elle n’a pas le choix ». « A ce stade (il y a quelques mois), chaque jour perdu ne peut être rattrapé ».

Le 1er mai, elle réussit à ouvrir dans les temps, non seulement le pavillon, mais également le concept store et le restaurant, alors que beaucoup de pavillons n’ouvrent que partiellement leurs espaces.

Promesse tenue. Le pavillon du Maroc à Expo Milan est un vrai succès et reçoit plus de 9000 visiteurs par jour (un record ce samedi dernier à l’occasion de la journée nationale du Maroc, dont la cérémonie officielle a été présidée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa) en ce mois de mai, considéré comme « la basse saison’’ en termes d’affluence.

Fière de sa prouesse, Mme Ammor reste, toutefois, modeste et discrète, attribuant la réussite du Pavillon à « toute l’équipe » dont elle a su s’entourer et qu’elle a fédéré jusqu’au bout.

Quand elle évoque sa famille, Mme Ammor souligne que ses parents lui ont inculqué « très tôt le goût des études et de l’effort », parce que disent-ils, « une fille se doit d’être indépendante au Maroc encore plus qu’ailleurs ».

Polyvalente, mais particulièrement matheuse, elle suit des études scientifiques brillantes au lycée Lyautey à Casablanca, puis s’envole à Toulouse pour faire ses classes préparatoires (Math sup-Math spé).

Diplômée en 1991 de l’Ecole Nationale Supérieure de Paris (ENSTA Paris tech), elle revient au Maroc où elle entame sa carrière dans une multinationale. Elle y passera 9 ans, occupant d’abord des postes de la région Middle east and North Africa en production, puis en marketing parce que dit-elle « c’est là où les décisions se prennent ».

Après ces années dans l’Ecole du marketing par excellence, elle rejoint le groupe AKWA en 2001, en tant que Directrice marketing, en charge d’une vingtaine de marques. Elle y restera 10 ans, années pendant lesquelles elle fait de plusieurs marques, dont Afriquia et Afriquia Gaz des leaders dans leurs catégories respectives, face aux géants multinationaux Shell et Total.

Elle a piloté, en plus de ses responsabilités au sein du groupe, des projets d’envergure, notamment le festival Timitar d’Agadir et le Concert pour la tolérance, qu’elle a dirigés dès leur création en 2012.

Elle s’est occupée en parallèle du Groupement des Annonceurs du Maroc de 2004 à 2007 et a été un des acteurs majeurs derrière la création de l’OJD et de l’audimat au Maroc.

Mère de deux enfants qu’elle ne voit pas « assez à son goût », Mme Ammor décide en 2012 de s’accorder une petite pause, surprenant tout son entourage pour qui cette battante « ne peut s’arrêter comme ça ». L’avenir leur donne partiellement raison puisqu’à peine 8 mois plus tard, elle se lance dans le conseil en marketing stratégique auprès de grands dirigeants.

BW—ES.
DR.

Dans la même catégorie