MAP La BAD et Inwi scellent un partenariat pour soutenir les start-up innovantes MAP Remise du prix Brahim Akhiat pour la diversité culturelle dans sa 2ème édition MAP M. El Malki se félicite du cheminement de la coopération avec le FOPREL MAP Une association marocaine lauréate du Prix Prince Mohamed Ben Fahd pour la meilleure action caritative MAP Le Maroc, pionnier dans la lutte contre la pandémie du coronavirus (Nabil Benabdallah) MAP Groupe de soutien à l’intégrité territoriale du Maroc à Genève: plein appui à la souveraineté du Royaume sur son Sahara MAP Marrakech : Immersion dans l’univers artistique d’Isabel Alonso Vega et Bence Magyarlaki MAP Covid-19: le HCR et la JICA mettent en place un projet de 275.000 dollars en faveur des réfugiés résidant au Maroc MAP L’artiste-plasticien Abderrahim El Hassani expose ses œuvres à Fès AGP Boké/société: Le siège de la préfecture, nouvelle cible des voleurs de motos

FIN DES ATELIERS A LOME SUR UNE NOTE DE SATISFACTION GENERALE


  12 Février      15        Société (29244),

   

Lomé, 11 fév. (ATOP) – Les ateliers de vulgarisation du manuel de formation à la citoyenneté à l’usage des Organisations de la société civile (OSC) ont pris fin le mardi 9 février à Lomé, sur une note de satisfaction générale. Débutés le 18 janvier, ces ateliers se sont déroulés dans toutes les préfectures du pays.
Ces ateliers ont été organisés par le ministère des Droits de l’Homme, de la Formation à la citoyenneté et des Relations avec les institutions de la République à travers la direction de la Formation civique. Elles s’inscrivent dans une campagne nationale de vulgarisation dudit document et dans la mise en œuvre de la Politique nationale de la formation civique et de l’éducation à la citoyenneté.
Ces rencontres de vulgarisation ont réuni, dans chaque localité, des responsables des OSC et des leaders communautaires. L’objectif était d’amener ces acteurs à s’approprier le contenu dudit manuel pour une large diffusion des valeurs civiques et citoyennes.
Le manuel de formation à la citoyenneté à l’usage des OSC est un document de 104 pages structuré en trois parties à savoir les concepts fondamentaux de civisme et de citoyenneté, l’environnement national à l’éducation de la citoyenneté et du civisme et les stratégies de communication des valeurs civiques et citoyennes. Il servira de guide en matière d’éducation des populations en valeurs fondamentales pour le développement du pays.
Dans toutes les localités, la définition des concepts liés au civisme et à la citoyenneté, la citoyenneté dans l’environnement national, les actions du gouvernement et le rôle des organisations dans la formation à la citoyenneté ont fait, entre autres, objet de discussions. Les organisateurs ont invité leurs auditoires à assumer leur rôle et à s’approprier les valeurs républicaines à travers une citoyenneté active pour un développement participatif et inclusif. Ces assises ont également servi de cadre pour ces acteurs clés de se doter des outils appropriés pour l’élaboration des projets innovants, pour impulser la mise en œuvre de la politique nationale de la formation civique et de l’éducation à la citoyenneté.
Par ailleurs, ces rencontres ont été couplées de sensibilisations au respect des mesures barrières afin de rompre la chaîne de propagation de la pandémie de coronavirus (COVID-19). L’évolution de la situation épidémiologique dans le monde, au plan national et dans les préfectures a été aussi présentée aux populations.
Les responsables de la direction de la Formation civique ont exprimé leur satisfaction par rapport au déroulement de ces ateliers qui, selon eux, ont tenu toutes leurs promesses. Ils ont indiqué que ces rencontres constituent en quelque sorte une réponse à l’incivisme constaté dans le pays. Ils ont invité les participants à plus d’engagement et à entreprendre des actions concrètes pour l’enracinement de la culture des valeurs civiques et citoyennes dans leurs différentes localités.
Pour eux, le non-respect de la chose publique, des institutions de la République, le gaspillage et la mauvaise gestion des biens publics sont des actes inciviques. Ils ont souligné que ces actes constituent des entraves aux actions et projets de développement engagés par le gouvernement pour le bien-être socioéconomique de tous.
Les orateurs ont convié chacun à une prise de conscience individuelle et collective et à donner le bon exemple dans l’éducation des enfants.
Les préfets ont salué cette initiative qui permet, selon eux, de combattre l’incivisme démesuré constaté partout et surtout chez les jeunes. Ils ont demandé aux participants de partager les informations reçues avec leur entourage pour contribuer à corriger les écarts et comportements inciviques en vue de bâtir un Togo prospère où règnent la paix et la cohésion sociale.
A l’issue des rencontres, des exemplaires du manuel ont été distribués aux participants.

Dans la même catégorie