MAP Djibouti : La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains organise un concours de mémorisation et de récitation du Saint Coran MAP Mali: La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains organise un concours de mémorisation et de récitation du Saint Coran APS CHAN 2023 : ‘Madagascar va tout donner pour battre le Sénégal (entraineur) AIP La 2e édition du cross Joseph Tarègue lancée à Bouaké APS L’Etat va tout faire pour éviter un nouvel incendie au marché Ocass de Touba (Antoine Diome) APS Aliou Sow appelle les maires à investir dans le développement culturel APS Les migrantes, héroïnes négligées du développement économique APS Abdou Karim Fofana :  »Le Sénégal est propriétaire de son Train express régional. » APS Les activités de la 7e FIKA officiellement lancées APS Dakar remporte le grand prix Douta Seck du Fesnac

Finance africaine : les participants à AFIS 2022 recommandent une transformation du secteur financier


  29 Novembre      43        Economie (17154), Finance (1060),

   

Lomé, 29 nov. (ATOP) – Pour développer l’industrie financière africaine et faire face à la crise mondiale actuelle, des acteurs financiers ont relevé, le mardi 29 novembre au forum Africa financial industry summit (AFIS), la nécessité de transformer le secteur financier pour le rendre plus accessible aux populations.

« AFIS est un lieu de brassage qui permet aux opérateurs de divers horizons d’échanger et de réfléchir sur comment trouver des solutions idoines pour transformer le secteur financier et le rendre plus accessible aux populations », a souligné M. Koassi Apélété Ayéna, chef département clientèle de IB bank, une banque togolaise.

M.Alfred Kamokwe du Cameroun, a souligné que l’Afrique est devenue le carrefour de business mondial et l’on ne peut pas faire de business sans parler de finance. C’est pourquoi, dit-il, il sera question de reformer les finances africaines et cette refondation passe par des produits fluides, « des produits digitaux qui vont permettre aux petits africains qui se trouvent aux fins fond du village d’avoir accès aux financements ».

Pour le directeur général de Coris Holding, Diakarya Ouattara, les différents panels ont montré le cap de l’autonomisation en Afrique et la disponibilité des institutions financières africaines à accompagner les économies endogènes.

Le directeur général de SUNU groupe, Mohamed Lamine Bah, recommande une production locale au regard des conséquences de la crise Ukrainienne. Pour lui, « il faut donc industrialiser l’Afrique et les business-model sont en train de se transformer grâce à ces crises ». D’après M. Bah, au-delà des effets négatifs occasionnés par ces crises, elles constituent également des opportunités pour transformer les modèles économiques africains. Cette rencontre, poursuit-il, est une opportunité que les acteurs financiers doivent saisir, car la covid-19 a permis de développer plus le digital. « Cette digitalisation a permis aux assureurs d’avoir accès aux populations qui auparavant étaient inaccessibles pour diffuser leurs produits », a souligné M. Bah.

Le directeur du Fonds de garantie africain, Bendjin Kpeglo, a relèvé pour sa part que « ce sommet est une occasion pour eux d’avoir accès à toute les institutions financières panafricaines pour mieux comprendre les freins qu’elles ont dans leurs financements aux PME afin d’améliorer leurs interventions ». « En tant qu’un fonds de garantie qui soutient les PME, nous devons nous assurer que dans notre intervention, tous les risques majeurs liés à la politique, à la guerre ou encore aux autres types de risque pouvant se matérialiser à tout moment. Nous devons nous assurer que notre garantie bénéficie réellement à cette couche fragile de la population », a-t-il souligné.

AFIS est une plateforme visant à favoriser l’émergence d’un secteur panafricain des services financiers. Ce forum de deux jours regroupe des acteurs financiers du continent au tour du thème : « Durable, sans frontière et digitale-Transformer la finance à l’âge de la disruption ».

Dans la même catégorie