ACP L’épidémie d’Ebola dépasse le cap de 1900 cas au Nord-Est de la près de 10 mois après sa déclaration AIP Côte d’Ivoire/ Don de kits d’accouchement aux mamans de la maternité du CHU de Yopougon MAP La Chambre des représentants poursuit l’institutionnalisation de la coopération avec les parlements africains sur la base d’une diplomatie solidaire (M. El Malki) ACP RDC: Les travaux de réparation des dragues d’Inga presque terminés, selon l’Ir Ngoyi AIP Côte d’Ivoire-PS Gouv 2019-2020/ Les villes doivent se soutenir dans leur développement (Ministre) ACP RDC: Trois missions d’observation électorale recommandent la révision de la loi électorale MAP Attaque contre une église dans le nord du Burkina Faso: trois morts ACP RDC: La DGM accorde deux mois aux étrangers en séjour irrégulier en RDC pour se mettre en ordre AIP Côte d’Ivoire/ Célébration éclatée des festivités socio-culturelles dans les maternelles de l’IEP de Niakara ACP Entrée en fonction du chef de la maison civile du Président de la République

Financement de 43,9 millions d’euros de la BAD au Niger pour le renforcement de l’accès à Internet haut débit


  15 Décembre      54        Innovation (319), Téchnologie (937),

   

Rabat, 15/12/2016 (MAP)- Le Conseil d’administration de la Banque Africaine de Développement (BAD) vient d’approuver un financement total de 43,9 millions euros, dont un prêt de 31,4 millions d’euros et un don de 12,5 millions d’euros pour le Niger, destiné à renforcer l’accès à l’Internet haut débit.

Ce montant sera alloué au financement de la composante nationale du projet de la Dorsale Transsaharienne à Fibre Optique (DTS), explique la BAD dans une note publiée sur son portail officiel, laissant savoir qu’en créant des liaisons entre le Niger, le Tchad, l’Algérie et le Nigéria, et en consolidant leurs interconnexions avec les autres pays voisins à savoir : le Bénin et le Burkina Faso, la DTS renforcera l’accès à Internet haut débit, permettant ainsi, de garantir des services de qualité à un prix abordable, tant pour les populations que pour les entreprises nigériennes et tchadiennes.

‘’Le Niger et le Tchad sont des pays enclavés pour lesquels, l’interconnexion des réseaux de communication avec les pays voisins est cruciale pour l’essor du secteur des TIC aux fins de la diversification de leurs économies’’, estime Samatar Omar Elmi, Ingénieur TIC en charge du projet au sein de la BAD.

En 2020, à l’achèvement du projet, le taux de pénétration des services internet devrait avoir doublé, passant de 15 pc à 30 pc de la population nigérienne, prévoit la BAD, relevant que les TIC pourraient alors compter pour plus de 5 pc du PIB, contre 2,5 pc actuellement, et participer à la diversification de l’économie et à la création d’emplois, notamment pour les jeunes diplômés.

Et la banque panafricaine de poursuivre que le projet prévoit également le déploiement de centres de données pilotes, l’installation de plateformes d’administration électronique et la mise œuvre de Systèmes Intégrés de Gestion de l’Identification Electronique des Personnes (SIGIEP).

‘’Afin d’accélérer l’adoption des TIC, le projet inclus un appui aux établissements d’enseignement supérieur ainsi qu’un volet dévolu à l’autonomisation des femmes. D’ici 2020 près de 800 étudiants nigériens bénéficieront de formation dans la fibre optique, tandis que 20.000 femmes recevront des formations dans les TIC et l’entrepreneuriat’’, lit-on dans le document.
SL—BZ

Dans la même catégorie