MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes NAN GenCos release 3,982 MW of electricity to national grid

Financement de 43,9 millions d’euros de la BAD au Niger pour le renforcement de l’accès à Internet haut débit


  15 Décembre      45        Innovation (317), Téchnologie (903),

   

Rabat, 15/12/2016 (MAP)- Le Conseil d’administration de la Banque Africaine de Développement (BAD) vient d’approuver un financement total de 43,9 millions euros, dont un prêt de 31,4 millions d’euros et un don de 12,5 millions d’euros pour le Niger, destiné à renforcer l’accès à l’Internet haut débit.

Ce montant sera alloué au financement de la composante nationale du projet de la Dorsale Transsaharienne à Fibre Optique (DTS), explique la BAD dans une note publiée sur son portail officiel, laissant savoir qu’en créant des liaisons entre le Niger, le Tchad, l’Algérie et le Nigéria, et en consolidant leurs interconnexions avec les autres pays voisins à savoir : le Bénin et le Burkina Faso, la DTS renforcera l’accès à Internet haut débit, permettant ainsi, de garantir des services de qualité à un prix abordable, tant pour les populations que pour les entreprises nigériennes et tchadiennes.

‘’Le Niger et le Tchad sont des pays enclavés pour lesquels, l’interconnexion des réseaux de communication avec les pays voisins est cruciale pour l’essor du secteur des TIC aux fins de la diversification de leurs économies’’, estime Samatar Omar Elmi, Ingénieur TIC en charge du projet au sein de la BAD.

En 2020, à l’achèvement du projet, le taux de pénétration des services internet devrait avoir doublé, passant de 15 pc à 30 pc de la population nigérienne, prévoit la BAD, relevant que les TIC pourraient alors compter pour plus de 5 pc du PIB, contre 2,5 pc actuellement, et participer à la diversification de l’économie et à la création d’emplois, notamment pour les jeunes diplômés.

Et la banque panafricaine de poursuivre que le projet prévoit également le déploiement de centres de données pilotes, l’installation de plateformes d’administration électronique et la mise œuvre de Systèmes Intégrés de Gestion de l’Identification Electronique des Personnes (SIGIEP).

‘’Afin d’accélérer l’adoption des TIC, le projet inclus un appui aux établissements d’enseignement supérieur ainsi qu’un volet dévolu à l’autonomisation des femmes. D’ici 2020 près de 800 étudiants nigériens bénéficieront de formation dans la fibre optique, tandis que 20.000 femmes recevront des formations dans les TIC et l’entrepreneuriat’’, lit-on dans le document.
SL—BZ

Dans la même catégorie