GNA Vegetable growers cautioned to apply prescribed agro-chemicals GNA NPP outlines post-COVID transformation agenda GNA Politics is meeting the needs of the people-Prof Opoku-Agyemang GNA STMA inspects temporal market for traders at Takoradi Market Circle MAP Quarante-cinq ans après la Marche verte, des hypothèques sur le conflit artificiel autour du Sahara marocain tombent à la vitesse grand V (Quotidien congolais) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Adama Coulibaly offre 10000 kits scolaires aux écoliers du N’zi AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le siège du RHDP de Béoumi incendié AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Les forces de l’ordre en renfort à Niakara en vue de la sécurisation du scrutin INFOPRESS Países da CPLP analisam produção estatística no sector da Educação a nível da comunidade INFOPRESS Mundial do Egipto’2021: Xilô é a mascote da selecção de Cabo Verde no Mundial de andebol

FONCTION PUBLIQUE : LES AGENTS DES BUREAUX RELAIS DU CENTRE MIEUX OUTILLÉS


  4 Septembre      26        Société (24308),

   

Dakar, 04 sept ( APS ) – Les agents de la fonction publique des bureaux relais de Kaolack, Fatick et Kaffrine ont bénéficié d’une formation de renforcement de capacité dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de modernisation de l’administration (PAMA), en vue d’une meilleure prise en charge des usagers.

« On vient de boucler un séminaire de trois jours, tenu ici à Kaolack, pour le renforcement de capacité des agents de la fonction publique des bureaux relais de Kaolack, Kaffrine et Fatick, pour leur permettre d’améliorer le service offert à l’usager », a expliqué le coordonnateur du PAMA, Amadou Diallo.

Il a rappelé que c’est au mois de mars dernier que le ministre de la Fonction publique, Mariama Sarr, a installé des bureaux relais au niveau des régions de Kaolack, Fatick et Kaffrine, pour « impulser la nouvelle dynamique de la fonction publique en montrant que l’usager est au coeur du dispositif ».

Après huit mois de fonctionnement, les bureaux relais de Kaolack, Fatick et Kaffrine ont traité 800 dossiers, d’où la nécessité, selon M. Diallo, de tenir un séminaire d’évaluation sur le fonctionnement de ces bureaux.

« Durant ces trois jours de formation, nous avons reçu plus de 400 dossiers, dont 200 qui sont déjà traités parce qu’aujourd’hui, on est passé de la réception des papiers physiques à la numérisation », a-t-il indiqué

M. Diallo souligne que l’objectif à terme est d’avoir des bureaux relais au niveau de toutes les régions du Sénégal.

Dans la même catégorie